eco et migrationenvironnementhydraulique

JEUDI DE L’ECONOMIE…MOUHAMADOU MAKHTAR CISSE, MINISTRE EN CHARGE DU PÉTROLE ET DES ENERGIES DÉCHIFFRE DES CHIFFRES DANS LA MISE EN APPLICATION DE LA FOURNITURE D’ÉLECTRICITÉ DES ZONES DU SÉNÉGAL DEVANT FRANCOIS NDIAYE, PRÉSIDENT FORCE COVID-19 ET SON ÉQUIPE

 

« C’est un total de 13 milliards 917 millions 573 mille 553 FCFA, qui a été effectivement redistribué aux clients, 13 milliards 900 millions de FCFA, presque 14 milliards de FCFA… », selon Monsieur Mouhamadou Makhtar Cissé, Ministre en Charge du Pétrole et des Énergies  

 

« A la suite du discours du Chef de l’Etat à la Nation le 03 Avril 2020 dernier, Son Excellence le Président de la République Macky Sall avait annoncé, d’importantes mesures destinées à soutenir les ménages les plus faibles. L’État avait pris la décision de prendre en charge les factures d’un bimestre pour une valeur estimée à 16 milliards de FCFA parce que nous nous sommes retrouvés avec une somme de 15 milliards 700 millions de FCFA et ça concernée les ménages qui avaient abonné à la tranche sociale de Senelec, ainsi que les abonnés des concessions d’électrification rurale. A cet effet, le Ministre en Charge de l’Eau et de l’Assainissement et moi-même, nous avons tenu une conférence de presse le 6 Avril 2020 dernier pour informer l’opinion sur les modalités de mise en œuvre de cette décision émanant du Président de la République, Son Excellence Macky Sall, cette mesure a été effectivement tenue en compte par Senelec et Aser », a soutenu, mardi matin à Dakar, Monsieur Mouhamadou Makhtar Cissé, Ministre en Charge du Pétrole et des Énergies, face à la presse économique sénégalaise (www.rondelleplus.org), dans un contexte de conclave avec le comité restreint du FORCE COVID-19, sous la houlette du Général de Division, Monsieur François Ndiaye, Président du Comité du Suivi de la Mise en Œuvre des Opérations du « FORCE COVID-19 » et son équipe. A en croire, Monsieur Mouhamadou Makhtar Cissé, Ministre en Charge du Pétrole et des Énergies, qui déchiffre ses chiffres, en ces termes : « Pour Senelec à date et ils vous le confirmeront certainement et dans les détails, c’est un total de 13 milliards 917 millions 573 mille 553 FCFA, qui a été effectivement redistribué aux clients, 13 milliards 900 millions de FCFA, presque 14 milliards de FCFA. Avec les clients qui sont au poste paiement, c’est-à-dire, ceux qui payent pour être facturés pour plus de 500 mille clients et ceux qui sont à la facturation Woyofal, le prépaiement, 510 mille clients. Quand moi-même, je tenais une conférence de presse dans les locaux du Ministère de la Santé et de l’Action (MSAS), le 6 Avril dernier, j’avais une fiche qui m’indiquait 952 mille bénéficiaires. Au final parce que la clientèle, elle évolue et au moment de payer les gens se rendent compte qu’il y’en a qui sont dans la tranche ou pas. Finalement, c’est plus d’1 million de clients de Senelec qui ont bénéficié de la mesure, exactement il s’agit d’1 million 10 941 mille clients donc de Senelec qui ont eu a bénéficié de cette mesure sur 1 million 671 mille clients, donc c’est dire que les 2 tiers des clients de Senelec ont eu a bénéficié de cette mesure pour une somme de 13 milliards 917 millions 563/553 mille FCFA exactement ». Poursuivant son argumentaire basé sur des chiffres devant le Général François Ndiaye (FORCE COVID-19) et Compagnie, Monsieur Mouhamadou Makhtar Cissé, Ministre en Charge du Pétrole et des Énergies, soutient : « Pour les clients post-paiements, ceux qui reçoivent la facture tous les deux mois, les factures ont été mises dans le système directement, c’est comme ça que Senelec a eu à procéder et pour les clients qui avaient souscrits au Wofofal, un crédit d’électricité leur a été directement crédité et mis à disposition au niveau du réseau, donc j’ai pas eu de retour, de récrimination de la part de mes collaborateurs, ça veut dire que globalement tout c’est bien passé, en ma qualité de Ministre en Charge du Pétrole et de l’Énergie, je n’ai pas eu de réclamation à mon niveau, tout a été bien traité. Et effectivement, l’État du Sénégal qui s’était engagé à payer à la Senelec les sommes qui étaient prévues. Globalement, il y’a eu un retard pour des clients, on m’a dit sur le prépaiement pour 70 000 clients, qui n’ont pas pu récupérer leurs crédits dans les délais, mais ça c’est un programme de rattrapage manuel qui se fait avec la Senelec et normalement ce programme devrait prendre fin à la date du 31 Août 2020 au plus tard. Donc, sur plus d’1 million de clients, si nous n’avons que des retards sur 70 000 clients, ça veut dire que globalement ça c’était bien passé, mais ça ce sont des clients qui avaient des compteurs défectueux, qui avaient changé de compteur ou bien de nouveaux clients, ou bien des absences ou des clients qui ne savaient pas, parce qu’il y’a toujours des sénégalais qui n’ont pas l’information, mais ça ne concerne que 70 000 clients et c’est entrain d’être régularisé au niveau de Senelec et normalement en fin Août ces 70 000 clients résiduels devraient être prises en charge. Les concessionnaires d’électrification rurale ont commencé à mettre en œuvre la mesure. Dans la zone du nord notamment Dagana, Podor, Saint-Louis, Linguère, Kébémer, Louga…la mesure a été appliquée à partir du 1 Juillet pour 7838 clients pour un montant de 167 millions FCFA. Dans la zone de Kaffrine, Tambacounda, Kédougou…la facture du mois de Mai et Juin n’a été recouvrée que pour 6477 clients pour un montant de 37 millions de FCFA. Dans la zone du centre notamment Kaolack, Nioro, Gossas…Rufisque aussi l’opérateur a commencé à appliquer la mesure pour 1445 clients, mais avec des sommes qui étaient réduites, donc l’Aser a demandé à l’opérateur par correspondance écrite de se conformer au montant décidé par le Gouvernement et appliqué par Senelec. Dans la zone de Mbour, il s’agit de payer 128 millions 400 FCFA au profit de 7346 clients. Au total, pour l’électrification rurale c’est 29 702 clients qui sont concernés pour une somme de 437 millions 594 mille FCFA ». D’après Monsieur Mouhamadou Makhtar Cissé, Ministre en Charge du Pétrole et des Énergies : « Pour rappel, il s’agit d’une haute portée sociale, nous avons veillé également au correcte approvisionnement de l’électricité au niveau du pays (le Sénégal : Ndlr) pendant cette période, il n’a été noté aucune rupture dans l’approvisionnement en hydrocarbure du pays depuis le début de l’année 2020, que la SAR puisse continuer à fonctionner, surtout en gaz butane pour les ménages a été assuré, nous n’avons noté aucune rupture et aucun dysfonctionnement dans le système n’a été également porté à notre connaissance pendant cette période qui était certes difficile, mais nous avons pu veiller à cela. Globalement aussi, la fourniture de l’électricité a été correctement assurée pendant cette période ».

 

 

 

 

Par Amadou Tidiane Sow

www.rondelleplus.org

1er Journal Économique du Sénégal

Groupe BLUECOM MÉDIAS                           

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer