agricultureenvironnementhydraulique

A LA SOURCE BLEUE…A MOINS DE 10 MOIS DU FORUM MONDIAL DE L’EAU A DAKAR, A COMPTER DU 22 AU 27 MARS 2021, ABDOULAYE SENE, LE SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DU FME9 DAKAR 2021 FAISAIT FACE A LA PRESSE AGRICOLE, EAU ET ASSAINISSEMENT DU SÉNÉGAL, D’AFRIQUE ET DU MONDE

 

« Nous allons organiser un forum efficace, un forum catalyseur de l’action pour les engagements sur l’eau et l’assainissement, un forum connecté… », selon Abdoulaye Séne (S.E FME9 Dakar 2021)

 

« Un événement comme le Forum mondial de l’eau nécessite une implication forte des journalistes spécialisés sur les questions d’eau, d’assainissement et d’environnement ; et ceci passe par la mise en place à leur disposition des informations permettant de bien faire leur travail avec les éléments appropriés. Je vais commencer par vous parler des enjeux et des spécificités du 9ème Forum mondial de l’eau qui aura lieu à Dakar du 22 au 27 Mars 2021 », a soutenu, mardi matin face la presse spécialisée sur les questions d’eau et d’assainissement du Sénégal, d’Afrique et du Monde (www.rondelleplus.org) d’entrée, en format conférence de presse virtuelle dans le contexte de la COVID-19, Monsieur Abdoulaye Séne, Secrétaire Exécutif, du 9ème Forum Mondial de l’Eau, qui va se tenir à Dakar au Centre International de Conférences Abdou Diouf à Diamniadio, (CICAD) du 22 au 27 Mars 2021, en présence des acteurs du monde de l’eau et de l’assainissement, des Chefs d’État d’Afrique et du Monde entier, dont le thème principal sera axé sur : « Sécurité de l’Eau pour la Paix et le Développement ». « Le Forum Mondial de l’Eau est le plus grand événement rassemblant les différents acteurs de la communauté de l’eau. Il est organisé tous les trois ans depuis 1997 par le Conseil Mondial de l’Eau, en partenariat avec un pays hôte et offre une plate-forme unique où la communauté de l’eau et les décideurs clés peuvent collaborer et établir des plans d’action à long terme sur les défis de l’eau autour du monde. Avant Dakar, le 8ème Forum Mondial de l’Eau (FME8) a eu lieu à Brasilia en mars 2018. En mars 2021, le Forum sera organisé pour la première fois en Afrique sub-saharienne. Il réunira les participants de tous les niveaux et domaines, y compris de la politique, les milieux universitaires, la société civile et le secteur privé. Au fil des années, le nombre de personnes participant au Forum est passé de quelques centaines à des dizaines de milliers de représentants de la communauté internationale et des pays hôtes », a argumenté, face au reporter du desk eau et assainissement du 1er journal en ligne sur les questions hydroagricoles le www.rondelleplus.org, Monsieur Abdoulaye Séne, Secrétaire Exécutif du FME9 Dakar 2021, en format virtuel. Selon lui, l’ambition du Sénégal et du Conseil Mondial de l’Eau est d’organiser un forum efficace aux plans social, politique, économique, un forum catalyseur de l’action pour les engagements sur l’eau et l’assainissement, un forum connecté, en lien avec les agendas, plateformes et engagements relativement aux ODD et aux autres accords internationaux, un Forum contextualisé, global et de proximité, ancré sur les principaux défis de l’eau du Sénégal, de l’Afrique et du monde entier. Le Forum « Dakar 2021 » abordera les enjeux globaux de l’eau pour l’homme et la nature, aujourd’hui et demain. L’ambition est d’accélérer la concrétisation efficace de l’agenda mondial de l’eau, qui conditionne l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, en particulier en Afrique, un continent où l’eau est vitale et critique pour le développement. Le Forum devra renforcer les actions en Afrique et dans le monde, pour l’accès universel à l’eau et à l’assainissement au regard des progrès faibles et fragiles, des pressions croissantes liées au défi climatique, à la démographie galopante, à l’urbanisation non contrôlée, aux populations etc. En un mot, il s’agit de lutter contre la pauvreté et de redonner espoir à ces centaines de millions de personnes privées de l’essentiel, particulièrement en Afrique, en Asie et Amérique latine. A en croire, Monsieur Abdoulaye Séne, Secrétaire Exécutif du 9ème Forum Mondial de l’Eau Dakar 2021, en ces termes : « Pour atteindre ses objectifs, le 9ème Forum mondial de l’eau va s’articuler autour des trois composantes essentielles : .  Premièrement, autour d’un processus inclusif décloisonné multi-acteurs avec l’ensemble des parties prenantes, qui vont intervenir dans les groupes de travail structurés autour des 04 priorités : « Sécurité de l’Eau et de l’Assainissement, « Eau pour le Développement Rural, « Coopération » et « Outils et Moyens ». Deuxièmement, autour d’un sommet des Chefs d’Etat, de Gouvernement et des grandes institutions internationales, pour lancer un message et une initiative politiques historiques, en vue de de catalyser les actions notamment, pour la réalisation rapide de l’accès universel à l’eau et à l’assainissement. Troisièmement, autour de la mise en œuvre de l’Initiative Dakar 2021 qui vise, durant la phase préparatoire, sélectionner des projets pertinents, innovants, reproductibles, produisant des résultats à court terme, à impact durable autour des priorités du Forum ».

 

Concernant la préparation du Sommet des Chefs d’Etat, de Gouvernement et des Grandes Institutions Internationales, Qu’en est-il exactement ?

 

D’après Monsieur Abdoulaye Séne, Secrétaire du FME9 Dakar 2021 : « Le Sommet est préparé au plus haut niveau pour faire avancer l’agenda politique international relatif au cadre global d’accélération de l’ODD6. Cela en réponse à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies pour une décennie d’actions pour l’atteinte de l’agenda 2030, et l’examen à mi-parcours des activités relatives à la Décennie internationale d’actions sur le thème : « L’Eau et le Développement Durable (2018-2028) ». Il est, en effet, urgent d’agir au niveau politique, car, à ce jour, les tendances sont peu favorables à l’échelle mondiale, pour l’atteinte des ODDs ».

 

Pour lui : « L’ambition est de faire ainsi de « Dakar 2021 » Un Forum des réponses, un forum hautement politique de mobilisation et de démonstration de résultats. Au chapitre de la mobilisation internationale, une dizaine de conventions de partenariat ont été signées avec : la Suisse, l’UNESCO, la Corée, l’OMVS, l’UNECE, l’IWRA, la France, le Conseil Arabe de l’Eau, l’AMCOW et l’Association Africaine de l’Eau. D’autres sont en discussion. La présence du Secrétariat Exécutif à de grands évènements sur l’eau et l’assainissement a permis de faire la promotion du Forum pour une implication dans le processus préparatoire des acteurs du monde entier ».

 

 

Et la préparation logistique, quelle lecture en faites-vous, Monsieur Abdoulaye Séne ?

 

« Compte tenu de l’importance de la question logistique dans l’organisation d’un Forum d’une telle dimension, un groupe de travail regroupant les différents ministères techniques en charge des questions logistiques, de transport et du tourisme a été mis en place pour explorer les meilleures options d’organisation et faire régulièrement le point. Par ailleurs, dans le souci de donner un « Label Vert » et inscrire les actions du Forum dans une perspective de durabilité, le Secrétariat Exécutif a prévu, dans le cadre de l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD), la réalisation d’une étude d’impact environnemental et social et l’écologisation des procédures du Forum ».

 

 

Par Amadou Tidiane Sow

www.rondelleplus.org

1er Journal en Ligne Sur les Questions Agricoles, Eau et Assainissement du Sénégal et d’Afrique

www.rondelleplus.org

GROUPE BLUECOM

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer