eco et migration

YATMA FALL, PRÉSIDENT DE LA FSAPH ET COMPAGNIE DEMANDENT UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE DES PERSONNES HANDICAPÉES AU PRES DANS LE CONTEXTE DE LA COVID-19

 

« Le PRES risque d’oublier les personnes handicapées qui ne sont pas dans le Registre National Unique… », selon Yatma Fall, Président FSAPH

 

Selon un communiqué parvenu à la rédaction de votre 1er canard en ligne économique du Sénégal le www.rondelleplus.org, il est souligné que : « lONG 3D, en collaboration avec la Fédération Sénégalaise des Associations de Personnes Handicapées (FSAPH) a reçu un appui de l’International Budget Partnership (IBP) pour mettre en œuvre le programme SPARK, qui offre une opportunité de support et d’assistance techniques pour le renforcement de la participation et du plaidoyer budgétaires ». Ainsi, le reporter du 1er journal en ligne économique sénégalais le www.rondelleplus.org, a appris jeudi matin à Dakar, que : « Dans le cadre de ce programme lancé le 15 avril 2020, des activités de communication et de plaidoyer ont été définies afin de renforcer la participation de la FSAPH aux processus budgétaires pour une meilleure inclusion sociale des groupes vulnérables et l’accès aux services publics. Face au contexte de la pandémie, certaines de ces activités ont été orientées pour porter le plaidoyer de la prise en charge des personnes en situation de handicap dans la riposte du COVID-19 ». « Nous aurions souhaité mettre à la disposition de la fédération sénégalaise des associations de personnes handicapées (FSAPH) une manne financière, mais malheureusement le partenaire international budget partnership (IBP) que nous sommes, nous n’avons pas cette manne financière là, mais nous avons une expertise et des capacités techniques avec lesquelles nous appuyons la fédération sénégalaise des associations de personnes handicapées (FSAPH) », a soutenu, face à la presse économique sénégalaise (www.rondelleplus.org), Monsieur Maleine Niang de IBP. « En résumé, nous identifions avec la fédération des activités importantes pour celles-ci en terme de mobilisation citoyenne et nous les appuyons lorsque ces activités-là se passent ». A en croire, Yatma Fall, Président de la fédération sénégalaise des associations de personnes handicapées (FSAPH), en ces termes : « La carte d’égalité des chances qui est un mécanisme mis en place par la loi d’orientation sociale (LOS) pour identifier la personne handicapée et son statut, c’est l’objet également d’un fichier et dans la pratique nous nous sommes rendus comptes que les personnes handicapées qui sont titulaires de cette carte d’égalité des chances qui ne sont pas au nombre de 55 000, aujourd’hui, ne se retrouvent pas dans le registre national unique (RNU). Cela veut dire que l’Aide Alimentaire pour les appuis que le programme de résilience économique et sociale (PRES) va donner aux ménages vulnérables, il risque également d’occulter ou de mettre de côté les personnes handicapées parce qu’elles ne sont pas dans le registre national unique (RNU). Il n’a pas été toujours facile également dans le cadre de ciblage communautaire, toujours dans les quartiers, dans les communes surtout dans les départements, les comités ou autour des préfets, des régions…de prendre en compte les personnes handicapées ».

 

 

Par Amadou Tidiane Sow

1er Journal en Ligne Economique du Sénégal

www.rondelleplus.org

BLUECOM       

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer