agricultureelevageenvironnement

50 ANS DÉJÀ…23IEME EDITION DE LA RENTRÉE SOLENNELLE DE L’EISMV DE DAKAR, 1961-1968-1976, DES DATES QUI MARQUENT L’HISTOIRE D’UNE ECOLE DE RÉFÉRENCE EN AFRIQUE, LE PROFESSEUR YALACE YAMBA KABORET, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’EISMV, EN CHIFFRES ET EN LETTRES

« Au plan académique, l’EISMV a formé 1477 Docteurs Vétérinaires, depuis sa création pour 21 pays d’Afrique et la France… », selon le Pr. Yalacé Yamba KABORET, Directeur Général de l’EISMV

 

« La cérémonie de rentrée solennelle demeure toujours un moment singulier que nous préparons avec attention, que nous attendons avec appréhension, mais aussi avec ambition », a soutenu d’entrée, ce vendredi matin à Dakar, face à la presse agricole sénégalaise (www.rondelleplus.org), le  Pr. Yalacé Yamba KABORET, Directeur Général de l’EISMV, au cours de la 23ième édition de la rentrée solennelle 2020 de L’Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires (EISMV) de Dakar, dont le thème est axé sur : « Les résidus des médicaments vétérinaires dans les denrées alimentaires d’origine animale en Afrique : Enjeux et défis pour la santé publique ». « Je souhaite une belle rentrée scolaire aux 430 étudiants et la bienvenue aux nouveaux bacheliers. Vous êtes au cœur de nos projets et de nos préoccupations pour vous permettre de réussir et vous assurez des formations de qualité, une vie estudiantine diversifiée et des services en faveur de votre insertion professionnelle », a argumenté, Monsieur  Yalacé Yamba KABORET, Directeur Général de l’EISMV, face au reporter du 1er journal en ligne économique, agricole, pastoral et environnement du Sénégal le www.rondelleplus.org . A en croire, le Pr. Yalacé Yamba KABORET, en ces termes : « L’EISMV de Dakar est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherches vétérinaires, créé en 1968, pour répondre aux besoins critiques de cadres de haut niveau en santé et productions animales, pour soutenir l’expertise et l’innovation dans le secteur des ressources animales et halieutiques, ainsi que dans leurs industries ». Pour lui : « Au plan académique, l’EISMV a formé 1477 Docteurs Vétérinaires, depuis sa création pour 21 pays d’Afrique et la France. De 2002 à 2019, l’EISMV a mis sur le marché de l’emploi 344 diplômés en DEA en Master. L’année scolaire dernière, 2018-2019, s’est correctement déroulée avec le respect du calendrier scolaire, la conservation de la paix sociale et la mobilisation de la volonté, y compris la motivation du personnel. Au total, 411 étudiants provenant de 14 pays africains et la France ont été inscrits. Les étudiants boursiers, des gouvernements ont représenté près de 75% des effectifs. Les étudiants privés, eux, ont représenté près de 14% et les étudiants boursiers de projets prés de 12%. Le plus important contingent des étudiants est détenu par le Sénégal et le Niger. A l’issu, des examens de fin d’années, le taux de réussite moyen pour l’ensemble des promotions en formations initiales a été de 94, 94%. Au cours, de ces trois dernières années, le taux de progression moyen annuel des effectifs est de 9,13%. Concernant les formations complémentaires, seul le Master santé publique vétérinaire a été déroulé avec 11 apprenants, qui viennent de 4 pays d’Afrique de l’Ouest. Les formations continuent, la recherche et les activités d’expertise, de services à la communauté ont été également dynamique dans les plateaux techniques, les laboratoires et les services pédagogiques ». D’après Monsieur le Professeur Yalacé Yamba KABORET, Directeur Général de l’EISMV : « Outre, l’appui au diagnostic des maladies animales, y compris les zoonoses, qui est offert par les laboratoires de l’EISMV, les étudiants dans le cadre de leur stage rural tenu du 11 Mars 2019 au 08 Avril 2019 dans 4 régions du Sénégal ont consulté et traité 6431 cas et vaccinés 22125 animaux, toute espèce confondue, dont près de 15000 petits ruminants contre la peste des petits ruminants. L’année 2018-2019 s’est aussi concrétisée par d’autres projets, la création avec l’appui financier et la collaboration de l’Union Africaine (UA), de l’Association Africaine des Établissements d’Enseignement Vétérinaire, dont l’EISMV assure la présidence pour 2 ans. Le lancement du projet de jumelage, l’EISMV-VETO AGRO SUP de Lyon, sous la houlette de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) pour la mise en place du nouveau référentiel de formations initiales vétérinaires en 2021, en mettant en cohérence le cursus vétérinaire, le futur cursus de l’EISMV, avec les lignes directrices de l’OIE sur le cursus des formations initiales… ». « Ce bilan n’est pas un aboutissement, mais une étape franchie dans l’effort. Nous devons continuer à nous mobiliser pour obtenir encore plus de résultats. Dans ce sens, nous travaillons à la rénovation et à la mise aux normes des infrastructures pédagogiques de deux laboratoires de travaux pratiques… », a souligné, face au reporter du desk agriculture et élevage du 1er journal en ligne économique et agricole du Sénégal le www.rondelleplus.org, Monsieur Yalacé Yamba KABORET, Directeur Général de l’EISMV de Dakar. Pour rappel, tout est parti en 1961, à l’occasion des journées médicales de Dakar, fut lancée l’idée de création, dans le cadre de l’Université de Dakar, d’une faculté vétérinaire pour tous les États d’Afrique d’expression française. En 1971, la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Organisation commune africaine et malgache (OCAM) adopte la convention portant création et organisation de l’école inter-États des sciences et médecine vétérinaires de Dakar. Après avoir fonctionné comme institut de l’université de Dakar de 1968 à 1976, elle a acquis son autonomie complète en 1976. Bref, l’EISMV est en profonde mutation, avec le passage à la semestrialisation, au système LMD, la création des masters et d’une école doctorale (www.eismv.org).

 

 

Par Amadou Tidiane Sow

www.rondelleplus.org

1er Journal en Ligne Agricole du Sénégal et d’Afrique de l’Ouest

BLUECOM AGRICOLE MEDIAS (BAM)  

A Suivre…

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer