agricultureeco et migrationenvironnement

TROISIÈME EDITION 2020…LANCEMENT DU CONCOURS RESAKSS DATA CHALLENGE PAR IFPRI, VOUS AVEZ 5 MOIS POUR POSTULER, UTILISEZ LES DONNÉES DU RESAKSS POUR EXPRIMER VOS IDÉES, OUI C’EST POSSIBLE EN UN CLIC SUR www.resakss.org/challenge

 

« Nous récompensons les gagnants, ils peuvent gagner de 1000 à 3000 dollars… », selon Mme Hawa Seydou Diop, Directrice de la Communication IFPRI

 

Ils étaient chercheurs, étudiants, influenceurs, musiciens, professionnels, des journalistes…lors du lancement de la troisième édition, 2020, du concours à vocation panafricaine intitulé : « ReSAKSS DATA CHALLENGE », jeudi soir à Dakar, sous la houlette de l’International Food Policy Research Institute (IFPRI). En effet, le : « ReSAKSS Data Challenge » est un concours qui s’adresse aux utilisateurs de données désireux de démontrer leur créativité et leurs compétences analytiques en exploitant des données et des ressources disponibles sur le site du ReSAKSS pour développer un produit de connaissance innovant, qui répond à un défi de développement en Afrique dans le secteur comme l’Agriculture, le Changement Climatique, la Santé…, a appris, le reporter du 1er journal en ligne agricole du Sénégal le www.rondelleplus.org . Ainsi, vous êtes passionnés par les données ? Vous souhaitez participer au débat sur le développement de l’Afrique ? Vous aimeriez aider à résoudre un problème de développement spécifique à votre communauté, à Votre pays ou à l’Afrique ? Alors, va sur le lien www.resakss.org/challenge , vous y trouverez plus d’informations, afin d’être parmi les trois lauréats qui seront sur la plus haute marche du podium : « ReSAKSS Data Challenge 2020 », pour une mise respective estimée à la somme de 3000 dollars pour le premier, 2000 dollars pour le second et 1000 dollars pour le troisième. Ainsi, les hommes de médias notamment la presse agricole du Sénégal, d’Afrique, les chercheurs, les apprenants, les professionnels…ce concours est à vous et il est rendu plus crédible par la Direction de l’Analyse, de la Prévision et des Statiques Agricoles (DAPSA/www.dapsa.gouv.sn), qui est un service de l’État du Sénégal, dont sa mission principale est de donner des statistiques agricoles fiables au Sénégal et en Afrique. Selon le communiqué parvenu au desk startups et service agriculture du 1er journal en ligne économique du Sénégal le www.rondelleplus.org, il est souligné que : « La plateforme ReSAKSS fournit des ressources diverses : données, graphiques, cartes, rapports techniques et autres publications liées aux économies africaines. Les ressources du ReSAKSS couvrent, entres autres domaines : l’agriculture, l’environnement avec ses effets du changement climatique, la santé, la croissance économique, la nutrition, le changement climatique, la pauvreté… ». Selon le texte, le ReSAKSS Data Challenge est un concours qui s’adresse aux personnes désireuses d’utiliser les données et ressources disponibles sur le site du ReSaKSS (www.resakss.org) pour démontrer leur créativité et compétences techniques. Elles sont invitées à le faire en créant un produit analytique ou artistique innovant qui traite d’un défi de développement en Afrique. Et ces personnes peuvent participer à ces catégories suivantes : « Essai et Rapport, Produit et Service Informatique, Art Visuel, Projet de Lycée… ». « Aujourd’hui, nous avons lancé la 3ième édition du concours ReSAKSS Data Challenge, 2020, qui est un concours panafricain, ouvert à toute l’Afrique, pour inciter les jeunes à créer des produits innovants qui ont un sens pour l’Afrique, qui ont un sens pour leur communauté, qui utilisent les données de développement de la plateforme ReSAKSS et qui sont innovants, donc ce sont là les trois critères en fait de sélection des gagnants. Pour ce concours-là, nous avons présenté également notre plateforme www.resakss.org , qui est une plateforme de données et d’informations pour les preneurs de décisions en Afrique, mais également pour toutes personnes qui s’intéressent aux économies africaines , au développement de l’Afrique. Sur ce site www.resakss.org on trouve des données sur l’agriculture, sur le changement climatique, sur la pluviométrie, sur la production agricole des 55 pays africains . C’est un outil utilisé par les pays, les preneurs de décisions pour pouvoir comparer l’évolution, par exemple leurs investissements dans l’agriculture et de leurs performances dans l’agriculture et aussi dans la lutte contre la faim et la malnutrition. Donc, on s’est dit que nous voulions élargir l’audience de ce site (www.resakss.org/challenge) pas seulement aux preneurs de décisions, mais on voulait l’ouvrir à toutes personnes qui pourraient être intéressées par le développement de l’Afrique, donc pour les inciter à utiliser ces données et créer une plus-value, gagner des prix, nous récompensons les gagnants, qui peuvent gagner de 1000 à 3000 dollars. Ils sont invités à participer à notre conférence annuelle qui se passe chaque année dans une capitale africaine et à rencontrer des décideurs, les ministres en charge de l’agriculture et de développement de l’Afrique », a argumenté, face la presse agricole d’Afrique (www.rondelleplus.org), Hawa Seydou Diop, Directrice de la Communication à l’Institut International de Recherche sur les Politiques Alimentaires (IFPRI) , au cours de la cérémonie officielle de lancement du concours : « ReSAKSS DATA CHALLENGE » www.resakss.org/challenge . A en croire, Mme Hawa Seydou Diop, en ces termes : « Nous invitons la presse agricole sénégalaise, d’Afrique à se présenter au concours ReSaKSS Data Challenge, l’idée c’est de dire à tout le monde notamment aux médias que la plateforme www.resakss.org/challenge est là pour eux. Si un journaliste de la presse agricole écrit un papier scientifique sur l’agriculture du Sénégal, de l’Afrique toute entière, il peut aller sur la plateforme www.resakss.org et télécharger ces données là, ça peut être des données brutes, ça peut être des cartes, il peut extraire les cartes, utiliser les cartes dans son article pour illustrer ses propos, il peut utiliser aussi les données qui se trouvent dans nos publications thématiques et les citer comme sources, donc c’est une très belle source d’informations fiables pour le travail du journaliste de la presse agricole ». Interpellé sur le fait que le rôle du journaliste qui travaille sur le nouveau genre journalistique ou pratique journalistique à savoir le Fact-Checking qui a accès à ces données du site www.resakss.org pour vérifier la fiabilité de leurs données, Hawa Seydou Diop, explique : « Après c’est tout un autre débat, Fact-Checking, qu’est-ce qui est vrai ou qu’est-ce qui n’est pas vrai, l’essentiel c’est que nous, nous savons que sur notre plateforme www.resakss.org, nous proposons des données gouvernementales, ceux ne sont pas nos données à nous, on ne peut pas nous attaquer pour dire personnellement que nous avons une donnée qui n’est pas bonne, ce sont des données qui sont validées par les gouvernements africains, donc c’est ce que nous mettons à disposition parce que ce sont les données officielles que nous mettons à disposition sur lesquelles on peut se baser et on sait que ces données en général ont été traitées, retraitées, il y’a des systèmes de vérifications qui sont faites, donc ce sont les données les plus fiables qu’on puisse avoir et c’est ce que nous proposons, nous proposons également des données de la banque mondiale (BM), de l’Organisation Mondiale de la Santé…Donc, ce sont vraiment des données qui sont vérifiées et de sources fiables et nous les regroupons sur une même plateforme pour faciliter l’accès à toutes personnes qui seraient intéressées par le développement de l’Afrique ». Pour Mme Diop : « Pour certaines données, nous avons les données des 10 dernières années, pour d’autres des 3 dernières années, ça dépend vraiment de la disponibilité des données et qui sont fournies par les gouvernements, donc ça dépend vraiment de ce que vous recherchez ». « Ce 20 Février 2020 marque le démarrage, l’ouverture officielle du concours ReSAKSS Data Challenge (www.resakss.org), le concours est ouvert jusqu’au 30 Juillet, donc ceux qui sont intéressés ont 5 mois pour penser, produire, un projet, un produit innovant et postuler. Donc, l’échéance prochaine est fixée à la date du 30 Juillet 2020, après cela, nous allons sélectionner les meilleurs et au mois de Septembre, nous allons annoncer les 3 gagnants de chaque catégorie et en Octobre 2020 prochain, nous allons les récompenser, lors de notre conférence annuelle dans une Capitale africaine », a fait savoir, devant les médias agricoles d’Afrique (www.rondelleplus.org), Mme Hawa Seydou Diop, Directrice de la Communication IFPRI.

Par Amadou Tidiane Sow

www.rondelleplus.org

1er Journal en Ligne Agricole du Sénégal

BLUECOM AGRICOLE MEDIAS

BAM

A Suivre…

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer