agricultureeco et migration

AMÉLIORATIONS INTRODUITES DANS L’INDICE BASE 2014 DANS LE CONTEXTE DE L’AGROECOLOGIE

« Le Sénégal a été découpé en 5 zones agroécologiques à savoir le nord, le sud, le centre, le centre sud et l’ouest. Les zones retenues sont représentées respectivement par les régions de collecte Saint Louis, Diourbel, Kaolack, Kolda et Dakar… », selon Dr. Baba Ndiaye, Chef du Bureau des Prix à l’ANSD

L’indice des prix à la consommation est une statistique aux multiples utilisations. Il sert à la fois, d’instrument de mesure de l’inflation dans l’économie, d’indexation de revenus à l’évolution du niveau des prix et de déflateur de certains agrégats macroéconomiques. Cette pluralité fait de cette statistique l’un des produits phares des Instituts Nationaux de Statistique (INS) des États membres de l’UEMOA. Depuis son adoption en 1998, les pays utilisent les mêmes nomenclature, méthodologie et logiciel pour calculer cet indice dénommé : « Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC », a appris, mercredi matin à Dakar, le 1er journal économique du Sénégal dans le web le www.rondelleplus.org , au cours d’un conclave de dissémination de l’IHPC base 100 en 2014. Ainsi, la collecte pour un indice des prix à la consommation (IPC) désigne l’ensemble des relevés périodiques de prix d’un assortiment de biens et services représentatif de la consommation finale des ménages, a révélé, le document de l’ANSD parvenu à la rédaction du 1er journal en ligne économique sénégalais le www.rondelleplus.org . « La méthodologie de l’indice base 2008 a été améliorée en 2014 avec la prise en compte des contributions géographiques dans le calcul de l’indice. En effet, l’indice national est une moyenne arithmétique des indices régionaux pondérée par le poids de chaque zone. En plus de la zone urbaine, la collecte a été élargie à la zone rurale. Le pays a été découpé en 5 zones agroécologiques à savoir le nord, le sud, le centre, le centre sud et l’ouest. Les zones retenues sont représentées respectivement par les régions de collecte Saint Louis, Diourbel, Kaolack, Kolda et Dakar. Le nombre de relevés est passé de 4 231 à 17 427, soit une augmentation absolue de 13 196. En plus du département de Rufisque et de la zone rurale de Dakar, les relevés se font dans les 4 autres zones du pays », a soutenu, face à la presse économique et agricole sénégalaise (www.rondelleplus.org), Dr. Baba Ndiaye, Chef du Bureau des Prix à l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), dans le contexte de sa présentation axée sur : « AMELIORATIONS INTRODUITES DANS L’INDICE BASE 2014 ». A en croire, Dr. Baba Ndiaye, en ces termes : « Volet prix. Pour l’IHPC 2008, la collecte des prix de base s’est déroulée sur toute l’année 2008 et a couvert les nouveaux produits comme la téléphonie mobile, les repas pris à l’extérieur (instauration des journées continues décrétées dans la plupart des Etats membres), les produits d’occasion comme certaines voitures venant de l’étranger. Les habitudes de consommation ayant évolué aussi, d’autres types de points de vente ont été créés ou renforcés dans les plus grandes agglomérations des États membres ».

Par Amadou Tidiane Sow

www.rondelleplus.org

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer