eco et migration

ABDOULAYE DAOUDA DIALLO, MINISTRE EN CHARGE DES FINANCES ET DU BUDGET AU SÉNÉGAL, EN CHIFFRES ET EN LETTRES

« Les ressources de trésorerie nécessaires ont été totalement mobilisées avec une progression annuelle de 463,3 milliards FCFA en valeur absolue et 14,3% en variation relative. Au total, le Sénégal affiche une bonne santé économique et financière au terme de la gestion 2019… »

« En 2019, l’économie a continué, à l’instar des années précédentes, à être extrêmement dynamique avec, pour la 6ème année consécutive une croissance économique de plus de 6%, ce qui a permis de maintenir, sur la période 2014-2019, une moyenne de la croissance économique à 6,5%. Cette croissance s’est accompagnée d’une très faible inflation de 1%, loin du seuil de 3% fixé par les critères de convergence de l’UEMOA », a soutenu, mardi matin à Dakar, face à la presse spécialisée sur les questions économiques au Sénégal, Monsieur Abdoulaye Daouda Diallo, Ministre en Charge des Finances et du Budget, au cours d’un conclave de lancement de la gestion de l’année budgétaire 2020. « Au regard de ces considérations, nous pouvons dire que la gestion budgétaire 2019 a été performante du fait de l’atteinte des objectifs de recettes de la deuxième loi de finances rectificative (LFR) 2019 d’un montant de 2 561,6 milliards FCFA et de l’exécution satisfaisante des dépenses. En effet, les charges de l’Etat constituées du service de la dette, des dépenses de personnel, des dépenses de fonctionnement hors personnel, des dépenses d’investissements sur ressources internes et celles sur ressources externes, pour un montant de 4 003 milliards FCFA en 2019 ont été exécutées à hauteur de 3 940 milliards FCFA, soit un taux de réalisation de 98,4% contre 96,1% en 2018, soit une amélioration de 2,3 points. Pour le paiement de ces dépenses, les ressources de trésorerie nécessaires ont été totalement mobilisées avec une progression annuelle de 463,3 milliards FCFA en valeur absolue et 14,3% en variation relative. Ce financement exceptionnel engrangé en 2019 a permis le report sur la gestion 2020 d’un solde de trésorerie mobilisable au 1er janvier sur les comptes du Trésorier général de l’Etat du Sénégal d’un montant de 145,34 milliards FCFA », a argumenté, en chiffres et en lettres, le Patron des Finances et du Budget au Sénégal, Abdoulaye Daouda Diallo. Selon lui, en ce début d’année 2020, l’Etat a-t-il pu faire face, avec aisance, aux premières dépenses urgentes et prioritaires pour un montant de 58 milliards FCFA. Au total, le Sénégal affiche une bonne santé économique et financière au terme de la gestion 2019 et tous les indicateurs quantitatifs du programme économique et financier sont respectés, à savoir : le plancher des recettes fiscales, d’un montant de 2 328 milliards FCFA a été largement dépassé pour atteindre 2 561,6 milliards FCFA ; la cible de déficit budgétaire se situe à 3% du PIB hors opération SENELEC de 125 milliards FCFA ; le plafond trimestriel des instances de paiements arrêté à 40 milliards FCFA a été maintenu à 25 milliards FCFA ; le plancher des dépenses sociales établi à 35% du budget (hors dette et hors charges non réparties) dépasse les 45% ; l’encours de la dette publique établi à 7 339 milliards FCFA est largement inférieur au plafond de dette d’un montant de 9 114 milliards FCFA.

Par Amadou Tidiane Sow

www.rondelleplus.org

1er Journal en Ligne Economique du Sénégal

BLUECOM

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer