agroalimentaireenvironnement

ONE HEALTH…OUSSEYNOU KASSE, DIRECTEUR GÉNÉRAL, DE L’AUTORITE NATIONALE DE BIOSÉCURITÉ

« Il nous faut plus de ressources, de l’argent, afin de mieux assurer notre sécurité sanitaire… »

« Si nous n’avons pas une bonne stratégie, on ne peut pas riposter, il faut avoir une bonne information, pour pouvoir détecter ou riposter. En cas, de catastrophes ou d’événements, il faut savoir déployer des éléments qui ont en charge la stratégie de riposte. Pour cela, il nous faut des conclaves de capacitation, afin de mieux accompagner les autorités du pays », a soutenu, face à la presse (www.rondelleplus.org), mercredi matin à Dakar, Dr. Adjaratou Ndiaye, Secrétariat du Haut Conseil National de la Sécurité Sanitaire Mondiale (HCSSM), au cours de la 3ième réunion du comité de pilotage du haut conseil national de la sécurité sanitaire mondial (HCSSM) : « One Health », dont l’objectif principal de ce conclave entre acteurs de la santé, de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, de l’économie…est de partager et d’adopter le bilan d’exécution de 2019 et d’approuver le plan de travail et de budget (PTBA) 2020 du Programme de la Sécurité Sanitaire Mondiale « One Health ». D’après le communiqué parvenu à la rédaction du 1er journal en ligne économique du Sénégal www.rondelleplus.org, il est souligné que : « Face à la recrudescence des risques sanitaires (pandémies, infections…), la question de la santé est devenue un enjeu planétaire qui doit être appréhendée selon une approche holistique et multi-acteurs intégrant toutes ses dimensions (santé humaine, animale, environnementale, sécurité publique…) ». Par ailleurs, le haut conseil national de la sécurité sanitaire mondiale (HCSSM) a pour mission principale de fixer les orientations stratégiques du programme de la sécurité sanitaire mondiale « One Health », dans le cadre du respect du Règlement Sanitaire International (RSI), a appris, le reporter du www.rondelleplus.org . En outre, il est chargé de veiller à la synergie et à la complémentarité des secteurs chargés de la santé humaine, de la santé animale, de la santé environnementale, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de la sécurité sanitaire des aliments, de la radioprotection et sécurité nucléaire, de la sécurité publique et de la sécurité civile. Dans la foulée, le comité de pilotage multisectoriel de la sécurité sanitaire mondiale « One Health » a pour mission aussi d’assurer le suivi et la coordination de la mise en œuvre du programme multisectoriel de sécurité sanitaire mondiale « One Health ». A en croire, Ousseynou Kassé, Directeur Général de l’Autorité Nationale de Biosécurité (ANB), en ces termes : « Cette réunion, 3ième du genre, est un lieu où on va prendre des décisions au niveau de la coordination de la sécurité sanitaire mondiale. Alors, dans le passé, c’était au niveau de la primature, aujourd’hui la primature n’existe plus, on l’a ramené au niveau du Secrétariat Général du Gouvernement. Et au regard de la qualité et de la diversité des participants, je pense que c’est un conclave important pour notre pays (Le Sénégal) parce que ce que nous faisons, il y’a le secteur privé, il y’a le secteur étatique, il y’a les partenaires, nous faisons beaucoup de choses pour le pays par rapport à la sécurité, qui dépassent même le domaine de la santé ou bien le domaine des armées, je pense que même le citoyen lambda doit participer, aujourd’hui, à sa sécurité quand nous parlons de « One Health ». De ce fait, quand nous sommes dans une situation d’urgence, qui se présente par exemple, qu’on ne soit pas dans une cacophonie. Que l’activité, la réponse soit coordonnée, que les ressources puissent être disponibles à partir du Ministère de l’Economie, pour que le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS) puisse avoir les informations venant de la météo, que la sécurité soit là ». Selon lui, tout doit se faire sur des délais, nous sommes dans un monde actuellement qui est interconnecté, donc où les informations passent, filtrent très rapidement, où les gens se déplacent. En 24 heures, vous pouvez faire le tour du monde, donc vous voyez les questions de sécurité et l’importance de travailler ensemble.

Par Amadou Tidiane Sow

www.rondelleplus.org        

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer