eco et migrationelevage

GRACE A LA DIGITALISATION, 22 ANS APRES LE PREMIER RENDEZ-VOUS DE DAKAR, LA MASSE COMMUNE 2020 DES PAYS DE L’UEMOA AU SÉNÉGAL, TERRE D’ACCUEIL DE LA 21ième EDITION, ENREGISTRE UN FORT TAUX DE PARTICIPATION

« Nous avons vraiment connu des avancées, il y’a des éditions où nous étions au manuel, les gens mêmes passaient la nuit… », selon Mamadou Amath Wane (Président du Comité des Experts de la Masse Commune UEMOA DAKAR 2020)  

Après l’édition de 1998 à Dakar, c’était autour de l’édition 2020, second rendez-vous du genre au Sénégal, qui coïncide avec la 21ième édition dite : « Masse Commune… ». Face à ce contexte, les acteurs des 7 sociétés de loterie des pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), que sont : « Le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali et le Sénégal », étaient en conclave de plus de 72 heures, dans le pays de : « La Téranga », sous la bannière respective de leurs différentes loteries nationales, afin de parler de : « La Masse Commune, Comme Outil d’Intégration dans l’espace UEMOA », dont le pari a été fixé sur un quinté spécial avec une mise de base de 300 francs CFA. « Il s’agissait de mettre en jeu une masse à partager à travers un quinté spécial. L’édition de cette année se tient avec le projet de passage de la monnaie CFA à l’ECO. Il fallait mieux asseoir sa dynamique d’intégration, qui doit s’élargir aux autres sociétés de loterie de la CEDEAO. Des réflexions devraient être menées au cours des travaux de la présente édition afin d’étudier les voies et moyens permettant leur adhésion à la masse commune », a soutenu, face à la presse économique africaine, Monsieur Amadou Samba Kane, Directeur Général de la Lonase (Sénégal). A en croire, Monsieur Mamadou Amath Wane, Directeur de l’Exploitation à la Lonase et Président du Comité des Experts de la Masse Commune UEMOA 2020, en ces termes : « de 1998 à nos jours en 2020, 22 ans après le premier rendez-vous de la Masse Commune organisée à Dakar, nous avons vraiment connu des avancées. Il y’a des éditions où nous étions au manuel, aujourd’hui avec la digitalisation, qui permet à l’ensemble des loteries vraiment d’avancer par rapport au travail parce qu’il y’a beaucoup d’opération, de coordination que nous devons faire, pour faire l’agrégation toutes ces informations-là que nous allons collecté partout, mais je pense que sur ce plan, nous sommes beaucoup en avance parce que d’habitude les gens mêmes passaient la nuit pour faire tout ce travail, maintenant avec l’avancée des technologies et surtout la digitalisation, nous avons fait de très grandes avancées. Et même au niveau des participations, nous avons vu qu’elles sont devenues de plus en plus importantes ». Pour rappel, le Sénégal (Dakar) vient de réussir son second rendez-vous de la Masse Commune des 7 pays de l’UEMOA, dans le cadre la 21ième édition. Bref, au Mali de prendre le flambeau en 2021.

Par Amadou Tidiane Sow

www.rondelleplus.org   

1er Journal Economique du Sénégal

BLUECOM       

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer