eco et migration

LE SÉNÉGAL 1ER PAYS AFRICAIN QUAND IL S’AGIT DE GUICHET UNIQUE, 5IEME AU RANG MONDIAL, LA DOUANE DONNE UN BILAN SOUS L’ERE OUMAR DIALLO, EN DEUX ANS, SANS CHIFFRE

Le Sénégal est-il réellement dans le FastTrack ?

« En Afrique, le Sénégal est le 1er pays africain quand nous parlons de guichet unique. Le Sénégal est au 5ième rang mondial quand nous parlons aussi de guichet unique. Le Sénégal se positionne au même rang que les pays asiatiques en terme de digitalisation et de dématérialisation », a soutenu, mercredi matin à Dakar, face à la presse économique et numérique sénégalaise, Monsieur Ibrahima Diagne, Administrateur Général de GAINDE 2000, au cours d’une rencontre d’informations avec les journalistes et acteurs de l’économie et du numérique au Sénégal sur les avancées de la dématérialisation. En effet, GAINDE 2000 est l’une des plateformes dans le monde du numérique les plus performantes, efficaces, efficientes, économes, connues et reconnues par la famille du numérique et économique du Sénégal. A en croire, Monsieur Alioune Dione, Directeur Général des Systèmes Informatiques Douaniers (DSID), dans sa présentation axée sur : « La Dématérialisation côté Douanes », en ces termes : « Nous avons tenus 59 sessions de formation, 2475 personnes formées, 138 réunions techniques, 10 séminaires, avec aussi 2365 acteurs ou utilisateurs (GAINDE 2000). En 1990, la douane sénégalaise a connu une évolution positive dans sa réforme, tout récemment aussi en 2010. Donc tous les 10 ans, il y’a une évolution basée sur une réforme positive ». Par ailleurs, Il, Monsieur Oumar Diallo, Directeur Général est à la tête de la douane sénégalaise depuis 2 ans et se dit qu’il est dans une situation de ne pas donner toute la manne financière dépensée sous sa tutelle en deux ans en termes de formations, séminaires, réunions techniques, qui ont été révélés par ses services notamment Alioune Dione de la DSID, quand Diallo a été interpellé par le reporter du journal économique en ligne sénégalais le www.rondelleplus.org . « Nous allons vous donner la prochaine fois les chiffres demandés, la manne financière qui a été dépensée durant ces séminaires, ces réunions techniques, ces sessions de formations et ces personnes formées, mais sachez que nous avons le soutien de la banque africaine de développement (BAD)… ». Sous ce registre, il est à retenir que la douane n’a point révélé de manne financière dépensée, encore moins la totalité du budget, qui lui a permis de former des personnes, de tenir des réunions techniques, des sessions de formation…durant ces deux dernières années. Et l’assertion de Monsieur Oumar Diallo, en voici le morceau choisi : « Nous voulons moderniser l’administration douanière, nous voulons que l’administration de la douane soit transparente. Il faut trouver des solutions aux problèmes ». « Nous vous donnerons des chiffres dans une autre occasion, je suis là, il n’y a que 2 ans », a argumenté, Oumar Diallo, face à la presse économique sénégalaise.

Bref, le Sénégal est-il réellement dans le FastTrack ou la Voie Rapide ?
Le Sénégal est-il réellement un pays qui émerge ou en voie d’émergence comme le Brésil ou l’Afrique du Sud ?

A vous de juger ?

Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer