environnement

OUVERTURE DE LA RÉUNION CONSULTATIVE SUR LA LOI TYPE RELATIVE AU HANDICAP AVEC LES MEMBRES DU PARLEMENT PANAFRICAIN

« Le processus d’élaboration et d’adoption du projet de loi type panafricain sur le handicap doit s’inscrire dans une démarche comparative de recherche systématique d’originalité… », selon Dr. Arame Top Séne, Responsable DGAS

La réunion de 48 heures consultative régionale sur la loi type africaine sur le handicap et le plaidoyer pour la ratification du protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées, s’ouverte jeudi matin à Dakar, sous la houlette des responsables de l’alliance africaine sur le handicap, qui à terme va impacter positivement sur la promotion des droits fondamentaux des personnes handicapées, a appris la rédaction du journal en ligne sénégalais le www.rondelleplus.org . « A la lumière des réalisations importantes relatives au domaine du handicap. Le Sénégal et la Namibie ont été choisis comme pays pilotes pour la mise en œuvre de la Phase II du projet de l’architecture de l’union africaine sur le handicap », a soutenu face à la presse, Dr. Arame Top Séne, Responsable de la Direction Générale de l’Action Sociale (DGAS). Selon elle, dans le lot des progrès accomplis relatifs au domaine du handicap, il convient de noter aussi l’adoption du projet de cadre stratégique de l’union africaine sur le handicap lors de la 35ième session du conseil exécutif de l’organisation, tenue à Niamey du 4 au 8 Juillet 2019. A en croire, Dr. Arame Top Séne, en ces termes : « Au regard de l’existence de normes juridiques internationales et régionales, à l’instar de la convention relative aux droits des personnes handicapées et du protocole africain sur le handicap, le processus d’élaboration et d’adoption du projet de loi type panafricain sur le handicap doit s’inscrire dans une démarche comparative de recherche systématique d’originalité et de complémentarité pour éviter la redondance et la reproduction des dispositions juridiques ». Pour rappel, l’un des principaux objectifs de la Phase II du projet de l’architecture de l’union africaine sur le handicap est l’accélération du processus de ratification du protocole de l’union africaine sur le handicap notamment par les pays pilotes dont le Sénégal.

Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer