agriculture

LE MARKETING TERRITORIAL, CE CONCEPT ET SI ON A PARLE, SANDIARA CET EXEMPLE GREEN ET CLEAN, JDET C’EST QUOI, QUEL EST L’UTILITE DU BEL AU CŒUR DU TERRITOIRE

Comment cette Commune a su se vendre… ?

Si le Marketing se définit comme une façon de créer un marché pour vendre un produit bien précis selon la cible, l’emballage (Le Packaging) d’un produit destiné à la vente, à travers une stratégie bien précise, la recherche du profit d’après un contexte bien précis, la commercialisation y est, la communication ou encore la publicité, l’on a même l’habitude de dire qu’un produit bien fait se vend seul, mais pas suffisant pour se limiter à cette assertion partagée par tous les spécialistes en la matière, il est nécessaire de respecter les étapes, c’est-à-dire, s’assurer que c’est un bon produit, créer le marché, créer la cible, se positionner soit dans un contexte de marché monopole ou un marché oligopolistique, se positionner, fixer ton prix ou tes prix en fonction du marché, ou simplement faire une stratégie d’alignement en respectant les prix du marché s’ils sont concurrentiels, créer un circuit de distribution, un réseau relationnel, la distribution, la commercialisation, la communication (hors médias ou médias), la publicité devient ainsi, hors médias et médias, bonjour les supports télés ou les panneaux de publicité, pour faire connaître le ou les produits, les supports écrits, oraux, revues, l’information (Le ou les Journalistes) aura même sa part du gâteau, nous saluons l’influence des médias, nous devenons l’ami de la presse pour faire passer son produit, son ou ses messages… En effet, autant d’étapes à respecter, par le spécialiste en Marketing, Spécialiste en Communication (Le Communicant), Spécialiste en Information (Le Journaliste) …Sous ce registre, tout le monde se sent concerné, personne n’est supérieure à l’autre, le Job ! Le Boulot ! Le Travail ! Concerne toute une chaine de valeur à respecter : Et le Terroir, Le Territoire, le Territorial dans tout ça ?

Terroir

C’est un ensemble des terres d’une même région fournissant un produit agricole caractéristique. Ainsi, les produits agricoles s’y vendent à l’image des fruits et légumes des Niayes, l’Arachide des Communes de Kaolack, de Kaffrine…Ces produits agricoles se vendent au cœur de nos terroirs. Par ailleurs, région rurale, provinciale, considérée comme influant sur ses habitants. En effet, les zones économiques agricoles (ZEA) de Thiès (Fruits et Légumes), de Kaolack (Arachide), de Dakar (Horticulture), de Sandiara (Bastion du Pastoralisme), l’un des plus grands greniers de la filière pastorale au Sénégal, Saint-Louis avec la filière rizicole, Ziguinchor avec la filière Mangue, Riz…Selon nos sources, le Terroir, c’est la campagne, région rurale considérée du point de vue de ses traditions.

Territoire

Il se définit comme une étendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain. On peut prendre la localité de Faylar, habité par les populations de Sandiara, Jadis, à l’image de l’Actuel Maire de la Commune de Sandiara, Dr. Serigne Gueye Diop. C’est une étendue de pays sur laquelle s’exerce une autorité, une juridiction. Sandiara, il y’a l’autorité, Dr. Serigne Gueye Diop, Premier Magistrat de cette Commune, qui dépend du Département de Mbour, Région de Thiès. Sous ce registre, Dr. Diop a installé le bail emphytéotique ou emphytéose, afin que les investisseurs investissent au profit des populations locales, là-bas, tout est « Green and Clean ».
N’est-ce pas ! Il (Dr. Serigne Gueye Diop) a été élu Meilleur Maire du Sénégal, en 2018, Sandiara, Meilleur Commune du Sénégal ?

Territorial

Selon la source interpellée, c’est ce qui est relatif à un territoire, qui vit sur un territoire bien précis. Il se dit d’une armée destinée à la défense intérieure. Ainsi, il (Territorial) consiste en un territoire, le concerne. Quand on est au niveau territorial, l’aménagiste a son mot à dire, le Maire a son mot à dire, le Spécialiste en Marketing Territorial a son dire. Et nous voilà, dans un autre contexte de chaine de valeur, où tout le monde est concerné. Comment Sandiara a su se vendre avec son Maire, Dr. Serigne Gueye Diop ?

L’on nous fait comprendre qu’il faut développer son réseau relationnel du relationniste, son carnet d’adresse, afin d’attirer des investisseurs locaux, étrangers. Dans la foulée, des secteurs comme le Pastoralisme, l’Agriculture, l’Environnement, l’Agriculture Ecologique, le Tourisme, l’Industrie…attirent et vendent…Nous sommes dans le Marketing Territorial à Sandiara, Ici ou Ailleurs…

OUMAR WADE, PRESIDENT ASADIC TAATAAN SENEGAL

« Nous voulons travailler avec la Commune de Sandiara… »

« Le Jeune Développeur Economique Territorial (JDET), aujourd’hui, est un développeur, un médiateur économique, un animateur économique au niveau du territoire, sur le territoire, qui devrait être au centre du territoire, pour faire travailler ensemble les collectivités territoriales, les entreprises locales, la société civile, les acteurs territoriaux…vers une vision de développement économique territoriale, là ça nécessite des professionnels (JDET). Nous voulons travailler avec la Commune de Sandiara, Dr. Serigne Gueye Diop, Maire de la Commune de Sandiara, nous a encouragé dans notre démarche et est venu spontanément nous féliciter. Dr. Serigne Gueye Diop s’est engagé et il se dit intéressé sur ces questions économiques au cœur des territoires surtout dans sa Commune de Sandiara, à faire travailler les jeunes (JDET), il nous a dit qu’il se sentait même seul sur ces questions-là, vraiment il a salué le programme JDET, afin d’avoir un modèle de développement économique pour chaque territoire, au Sénégal, parce que Dr. Serigne Gueye Diop est convaincu que le virage économique doit se faire », a soutenu, face au reporter du journal économique sénégalais le www.rondelleplus.org , Oumar Wade, Président de l’Association Sénégalaise d’Appui à la Décentralisation et aux Initiatives Citoyennes (TAATAAN-ASADIC).

CHEIKHOU OUMAR FAYE, SECRETAIRE EXECUTIF ASADIC-TAATAAN SENEGAL

« Le BEL accompagne les porteurs de projet, les porteurs d’initiative, des demandeurs d’emploi, forme les jeunes (JDET)… »
« Le Bureau Economique Local (BEL) est l’instrument qui vient pour permettre à la collectivité locale (C.L) de pouvoir au moins s’occuper des questions de l’insertion économique des citoyens à travers le bureau BEL au profit des porteurs d’initiative. Le BEL doit pouvoir aider aussi la collectivité territoriale (C.T) en faisant plus ou moins le lien entre la collectivité et les acteurs économiques du territoire. Le BEL accompagne les porteurs de projet, les porteurs d’initiative, des demandeurs d’emploi, former les jeunes (JDET), en tout cas tout ce qui s’active aux questions économique dans le territoire…Le BEL doit aider aussi les collectivités locales (C.L) sur des questions économiques. Le BEL est là pour aider à recenser les besoins, les préoccupations des populations locales sur les questions économiques », d’après Cheikhou Oumar Faye, Secrétaire Exécutif, TAATAAN-ASADIC

Par Amadou Tidiane Sow
www.rondelleplus.org

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer