environnement

ET SI ON NE TOUCHE PLUS A VOS PHARMACIENS

« Le Syndicat des Pharmaciens Privés du Sénégal exprime son soutien et toute sa solidarité avec Dr. Cheikhouna Gaye et Dr. Mame Mbacké Ndiaye Séne et est disposé à les accompagner dans toutes les actions, qu’ils auront à entreprendre pour que force reste à la loi… », selon Dr. Assane Diop, Président du SPPS

Plus Jamais ça !!! est le cri de cœur du Syndicat des Pharmaciens Privés du Sénégal (SPPS), qui a convié la presse sénégalaise, ce vendredi matin à Dakar, suite à l’agression subie par leur confrère Dr. Cheikhouna Gaye, dans le contexte de l’exercice de ses fonctions à la Pharmacie Mouhamed Fadilou Mbacké, sise à la Patte d’Oie, dans la nuit du 14 au 15 Août 2019. A l’origine, Dr. Gaye, pour avoir refusé de dispenser un médicament en exigeant la présentation d’une ordonnance, a été violenté, menotté comme un délinquant et conduit de force au Commissariat de Police des Parcelles Assainies. Selon le communiqué parvenu à notre rédaction, la profession pharmaceutique dans son ensemble a été choquée et scandalisée par la violence avec laquelle les agents de police se sont acharnés sur notre confrère, qui a eu le seul tort de faire preuve de conscience professionnelle. « Par cet acte qui heurte notre conscience et qui porte atteinte à la dignité et à l’honorabilité de notre profession, le Commissaire Sangharé a fait preuve d’un abus d’autorité sans commune mesure. Le Syndicat des Pharmaciens Privés du Sénégal manifeste toute son indignation et condamne avec la dernière énergie ce genre d’acte tout à fait contraire aux dispositions du décret 2009-490 fixant les conditions d’application de la loi 2009-18 portant statut des corps de la police », a soutenu face aux journalistes, Dr. Assane Diop, Président du Syndicat des Pharmaciens Privés du Sénégal (SPPS), qui stipulent que : « Les membres de la police nationale doivent, en tout temps, qu’ils soient ou non en service, s’abstenir en public de tout acte ou propos de nature à discréditer la Police ou à troubler l’ordre ». A en croire, Dr. Assane Diop, en ces termes : « Le Syndicat des Pharmaciens Privés du Sénégal attendait plutôt le Commissaire Sangharé à ses côtés dans la lutte contre la vente illicite des médicaments et l’exercice illégal de la pharmacie, attente d’autant plus fondée que sa hiérarchie avait pris de tels engagements devant les Pharmaciens ». Pour lui : « Nous nous félicitons de la diligence des Autorités et prenons acte des mesures conservatoires prises à l’endroit du Commissaire Sangharé et du geste du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, qui s’est déplacé à ladite Pharmacie pour apporter son soutien et dénoncer cet acte inqualifiable. Néanmoins, les faits sont tellement graves, qu’il va falloir prendre toutes les sanctions prévues dans de pareilles circonstances, mais surtout que de tels faits ne se reproduisent plus ». Par ailleurs, Dr. Assane Diop et Cie argument : « Le Syndicat des Pharmaciens Privés du Sénégal exprime son soutien et toute sa solidarité avec Dr. Cheikhouna Gaye et Dr. Mame Mbacké Ndiaye Séne et est disposé à les accompagner dans toutes les actions, qu’ils auront à entreprendre pour que force reste à la loi ». Pour rappel, à moins de 15 jours, après le scandale de la Pharmacie GUIGON, en plein centre-ville, c’est au tour de la Pharmacie Mouhamed Fadilou Mbacké, située à la Patte d’Oie. Bref, pour plus de sécurité et de sûreté…Et si on ne « Touche Plus A Mon Pharmacien » …

Par Amadou Tidiane Sow
www.rondelleplus.org

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer