environnement

13IEME CONGRES DU SAES APRES 34 ANS, MADAME INNOCENCE NTAP NDIAYE, PRÉSIDENTE DU HAUT CONSEIL DU DIALOGUE SOCIAL, A CŒUR OUVERT

« Dans notre rapport 2016 sur l’état du dialogue social, nous avons identifié le non renouvellement régulier des instances et organes des organisations professionnelles comme étant une des causes de leur émiettement et de la baisse du taux de syndicalisation… »

Le 13ième Congrès Ordinaire du Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur (SAES), s’est ouvert vendredi matin à Dakar, sous la houlette du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), Cheikh Oumar Hann, de Monsieur Samba Sy, Ministre du Travail, du Dialogue Social et des Relations avec les Institutions, de Madame Innocence Ntap Ndiaye, Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS), dont le thème est axé sur : « Le Financement et Organisation de la Recherche ». En effet, les acteurs du Saes sont en conclave de 72 heures pour redynamiser les actions de leur centrale syndicale. « Le Saes est notre plus grand instrument depuis les indépendances, il est temps de changer le modèle économique de notre système universitaire, même la mise en place d’une fondation ne sera pas laissée au hasard », a soutenu, face à la presse, Cheikh Oumar Hann. Selon lui, il faut continuer à développer le secteur de l’enseignement supérieur. A en croire, Mme Innocence Ntap Ndiaye, en ces termes : « Dans notre rapport 2016 sur l’état du dialogue social, nous avons identifié le non renouvellement régulier des instances et organes des organisations professionnelles comme étant une des causes de leur émiettement et de la baisse du taux de syndicalisation. En entretenant cette démocratie interne, vous vous donnez aussi les moyens de contribuer à enrichir les pages glorieuses de l’histoire syndicale tout en permettant à votre organisation d’être un acteur des futures conquêtes sociales ». Pour elle : « Je voudrais ici réaffirmer la disponibilité du Haut Conseil du Dialogue Social à accompagner le SAES dans toute entreprise citoyenne que vous initierez ». « Il s’agit aussi d’un instant chargé de symbole car vous tenez votre 13ième Congrès après 34 ans seulement d’existence depuis la création de votre syndicat en 1985 », a argumenté, Mme Innocence Ntap Ndiaye. D’après Mme Ndiaye : « Votre congrès vous offre l’opportunité de regarder sur le rétroviseur pour passer en revue le chemin parcouru, de l’apprécier avant de réfléchir sur les voies et moyens pouvant vous permettre d’adopter une posture propice à des lendemains toujours meilleurs ».

Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer