eco et migration

DES COMPAGNIES MAURICIENNES SPÉCIALISÉES DANS LES TIC SONT AU SÉNÉGAL POUR INVESTIR ET RECRUTER A TRAVERS L’EDB

« L’étape suivante sera la signature des accords entre l’Île Maurice et le Sénégal… », selon Maya Leelah (Chef de la Délégation Mauricienne au Sénégal/EDB)

Dans le contexte de promouvoir l’investissement et l’exportation de l’Île Maurice dans différents secteurs notamment les TIC, en Afrique, une mission économique mauricienne était au Sénégal pendant plus de 72 heures, a appris, le reporter du journal en ligne économique sénégalais, hier, auprès des organisateurs de l’Economic Development Board (EDB), qui est une institution formée suite à la fusion de trois différentes institutions, dont son objectif principal est de promouvoir la mise en œuvre de partenariats stratégiques entre acteurs économiques sénégalais et mauriciens opérant dans le secteur de l’économie numérique. A en croire, Maya Leelah, Assistante Manager/ICT et Digital Services, en ces termes : « Nous avons commencé des échanges entre l’Île Maurice et le Sénégal, mais l’aboutissement reste, ce n’est pas encore en règle, mais nous travaillons là-dessus. C’est notre première mission, nous sommes venus pour voir comment collaborer ensemble avec les sénégalais, dans des secteurs comme les TIC, peut être que l’étape suivante sera la signature des accords entre les deux pays ». « Nous voulons cerner l’Afrique en général, pas seulement le Sénégal, nous étions en Côte d’Ivoire juste avant. Nous avons une stratégie générale chez nous à l’Île Maurice pour exporter nos services vers l’Afrique », a soutenu, face à la presse économique du Sénégal, Maya Leelah, Chef de la délégation mauricienne au Sénégal. Selon elle, nous avons cinq compagnies, qui ont envie d’investir au Sénégal, dont l’investisseur Clarel Constance, Membre du Conseil d’Administration de l’Association des Opérateurs des TIC de l’Ile Maurice. D’après ce dernier : « Il y’a plusieurs choses qui nous motivent de venir au Sénégal, voir les opportunités à saisir dans le secteur des TIC et investir à l’image du Parc National Industriel de Diamniadio, ça peut nous intéresser cette nouvelle zone économique, notamment dans le secteur numérique, car nous sommes uniquement dans le secteur numérique, c’est notre cœur de métier, car nous savons bien que les sénégalais ont une bonne éducation dans le secteur des TIC, ça nous intéresse de venir dans un pays comme le Sénégal où c’est facile de recruter. Nous sommes intéressés par les startups, l’intelligence artificielle, à rencontrer ces types de sociétés au profit d’un partenariat durable ». Pour rappel, l’Economic Development Board (EDB) basé à l’Île Maurice cible des pays d’Afrique comme le Sénégal, le Ghana, la Cote d’Ivoire…afin de d’investir dans les secteurs des TIC.

Par Amadou Tidiane Sow
www.rondelleplus.org

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer