eco et migration

RISEP ET ADIUT PARAPHENT PLUS QU’UNE CONVENTION, L’EPT DE THIES ET CELLE DE TUNIS DANS LA MÊME DYNAMIQUE, UNE COOPÉRATION SUD-SUD EN PERSPECTIVE

« En Tunisie nos ISEP se sont transformés en des UFR, le Sénégal doit éviter les mêmes erreurs… », Selon le Professeur Ben Brahim, Directeur Régional (AUF-AO)

« Il (Le Sénégal : Ndlr) ne faut pas faire la même erreur que la Tunisie à travers ses ISEP, c’est-à-dire, nos ISEP se sont transformés en des UFR. Il faut garder son idéal d’Institut de proximité qui forme pour l’écosystème, pour les besoins », a soutenu, jeudi soir à Diamdiadio, face à la presse scientifique sénégalaise, le Professeur Ben Brahim, Directeur Régional de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) en Afrique de l’Ouest, au cours de la cérémonie de signature de deux conventions entre RISEP et ADIUT, d’une durée de 5 ans, y compris la signature de convention entre l’EPT de Thiès et celle de Tunis, qui enrichie ainsi le panel de convention de l’EPT de Thiès, dans le contexte d’une coopération sud-sud, le tout dans une convergence de vue des parties signataires. En effet, ces signatures de convention marquent la fin d’un séjour d’une délégation de 15 personnes au Sénégal, dont ses membres tenaient une session annuelle de conseil d’administration, pendant trois jours. Pour rappel, ces deux conventions augurent une collaboration directe entre les ISEP et les IUT. Bref, une collaboration de tous les acteurs de la famille de l’enseignement supérieur, avec les acteurs de l’espace francophone.

Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer