agriculture

ELLES SONT TOUTES BRAVES, ELLES SERONT PRIMÉES LE 17 MARS SUR LA TERRE, DE LEUR SALOUM NATAL, TAPIS ROUGE A MARIEME FAYE SALL, CE QU’AMBITIONNE L’ACTRICE ECONOMIQUE INCONTOURNABLE DU SALOUM, YA SAYDA MOUSSOUKORO MBAYE A CŒUR OUVERT EN CE 08 MARS 2019

Les femmes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, magnifient le travail de Mary Teuw Niane…

A l’instar de la communauté internationale, la journée internationale de la femme (JIF), a été célébrée ce vendredi 08 Mars 2019 partout au niveau de la planète terre notamment au Ministère de l’Enseignement Supérieur, de Recherche et de l’Innovation (MESRI), sous le thème international : « Penser équitable, bâtir intelligemment, innover pour le changement », dont le thème national a été sur : « Autonomie économique, Leadership féminin et Innovation dans la phase II du PSE ». « La femme est célébrée tous les jours. Cependant cette journée du 08 Mars, dédiée à celle du monde entier est une occasion annuelle de mener des réflexions sur les progrès réalisés vers l’atteinte des objectifs visés par les instruments juridiques internationaux et régionaux relatifs aux droits des femmes et des filles auxquels les pays souscrit. Il s’agit également de s’interroger sur nos proches stratégiques et opérationnelles, sur les enjeux de la thématique de l’autonomisation économique des femmes et des filles. Il s’inscrit dans une vision globale d’habitation des femmes à travers la création de conditions favorables à leur pleine participation aux actions visant une croissance pro-pauvres et l’instauration d’un développement inclusif et durable », a soutenu, ce matin face à la presse nationale et internationale, Mme Ndeye Sine Diop, Présidente de la Cellule Genre et Equité au Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI). A en croire, Mme Diop, en, ces termes : « L’entrepreneuriat féminin est au cœur féminin est au cœur de la stratégie d’autonomisation Economique des femmes, parce qu’il constitue un véritable tremplin pour leur participation effective à la création de richesses. Certes, il existe déjà de nombreuses initiatives tendant à promouvoir des activités génératrices de revenus en faveur des femmes. Il s’agira de maintenir cette dynamique en la diversifiant et en encourageant la mutation de ces activités en véritables entreprises créatrices d’emplois pour les femmes et les jeunes. Le succès de l’entrepreneuriat féminin nécessite d’abord la mise en place d’un cadre institutionnel, normatif, politique et socioculturel adéquat pour rassurer un bon ancrage des initiatives féminines. Enfin, l’entrepreneuriat féminin requiert une facilitation de l’accès des femmes à l’information et à des crédits substantiels allant au-delà des micros crédits habituels aux moyens de production et de transformation ainsi que l’accès des femmes entrepreneures au marché. En plus des bénéfices économiques qu’elles tirent de leurs initiatives à titre personnel, les femmes entrepreneurs créent de nouveaux emplois et fournissent aux familles et à la société toute entière des solutions aux problèmes sociaux comme l’éducation et la santé des enfants. Malheureusement dans de nombreux pays, les femmes continuent d’être victimes de la discrimination et de l’exclusion des sphères économiques. Très souvent, elles sont confrontées à de nombreuses barrières fondées sur le sexe, et parmi lesquelles on retient l’analphabétisme, l’accès limité aux mécanismes formels de financement et à l’information stratégique, ainsi que les contraintes socioculturelles qui les exposent à des pratiques humiliantes et dégradantes dans le domaine de l’entrepreneuriat. Cette situation est insoutenable dans le contexte actuel où l’égalité entre les hommes et les femmes est un droit fondamental et un précepte universellement reconnu. C’est au regard de cette situation, que je salue à sa juste valeur les initiatives du MESRI qui ne ménage aucun effort pour créer les conditions favorables au développement de l’entrepreneuriat au profit des femmes. Cet engagement s’est traduit par la mise en place de dispositifs de renforcement des capacités des femmes et des mécanismes de financement de leurs initiatives privées, notamment : Les CRE- le Projet PALMARAIE-FIRST, le PSE-J, le PAPES. Ces mesures prises pour encourager et promouvoir l’entrepreneuriat féminin et l’autonomisation de la femme sont à louer puisqu’elles ont sans nul doute contribué à faciliter l’accès des femmes aux ressources nécessaires au développement de leurs entreprises. C’est pourquoi, cette dynamique mérite d’être entretenue davantage et soutenue, car les femmes n’attendent que de meilleures conditions et un contexte plus favorables à un entrepreneuriat féminin, capable d’influencer positivement et durablement l’économie sénégalaise ». Pour Ya Sayda Moussoukoro Mbaye, Présidente du Réseau des Femmes Entrepreneures et Leaders de la Sénégalo-gambienne : « Dans ce monde actuel notamment le Sénégal, la femme retrouve ses droits et se hissent aux instances de décisions, car la femme était au bas de l’échelle, c’était trop difficile au début pour la femme, donc le coran est le premier à défendre le droit de la femme et la parité, il faut aussi préciser que tout titre ou nomination qui revient à l’homme doit revenir à la femme dans les instances de décisions, nous sommes aujourd’hui à l’honneur. Alhamdoulila, nous remercions Dieu et fière du développement de la femme ». D’après elle : « La femme doit être égale à l’homme dans le secteur de l’innovation, à l’ère des technologies de l’information et de la communication (TIC), nous devons faire plus et mieux que les hommes, nous devons occuper pourquoi pas la première ou les premières places car la femme est l’idéale qui incarne parfaitement la transformation du monde d’aujourd’hui et de demain. Nous interpellons et invitons nos Etats gambiens et sénégalais à aider les femmes dans la transformation des produits locaux dérivés de l’agriculture, à encadrer les femmes, à les organiser, en les dotant de fonds pour travailler car les fonds sont disponibles. Nos Etats doivent tout faire à ce que toutes les femmes accèdent aux financements. Dans ce contexte du 08 Mars 2019, j’invite la femme sénégalaise à consommer localement afin d’être autosuffisant et autonome ». « J’exploite 110 hectares d’arachide dans la zone Mbadakhoune. Mieux, nous femmes, chambre de commerce de Kaolack, nous allons célébrer la Journée Internationale de la Femme, le 17 Mars 2019, nous avons prévu et décidé de primer Nimna Diayté car c’est une dame de fer, c’est une battante dans le secteur agricole notamment dans la production de la variété Maïs, dans sa localité de Paoskoto. Au-delà de son travaille, elle appuie et emploi beaucoup de femmes. J’invite aussi Korka Diaw, Présidente du Réseau des Femmes Agricultrices du Nord (REFAN) à redoubler d’efforts car la terre ne ment pas, tout ce que tu donnes à la terre, la terre te rendra plus et mieux. La zone de Kaolack peut nourrir le Sénégal avec ses variétés agricoles comme le maïs, l’arachide, le mil ». Pour rappel, le Dimanche 17 Mars 2019, Kaolack sera la Capitale de la femme, sous la houlette de Ya Sayda Moussoukoro Mbaye et les femmes de la chambre de commerce de Kaolack. Ainsi, la Première Dame du Sénégal, Mme Mariéme Faye Sall, Présidente de la Fondation Servir le Sénégal sera honorée, Nimna Diayté sera aussi à l’honneur, plus de 10 femmes aussi du Saloum seront primées, a appris auprès de l’organisatrice, le reporter du premier journal en ligne agricole du Sénégal le www.rondelleplus.org . Bref, une brave femme tombée aux champs agricoles au cours d’une mission et qui n’est plus dans ce bas monde sera primée, elle s’appelle, Ndèye Mariama Dramé (paix à son âme). Dans la foulée, le Pr. Mary Teuw Niane, Ministre en Charge de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) a été magnifié par les femmes de son Ministère, dans sa volonté de promouvoir le genre, l’autonomisation économique de la femme et des filles, dans son secteur, c’est-à-dire l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation.

Par Amadou Tidiane Sow
www.rondelleplus.org
A suivre…

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer