elevage

PROFESSEUR YAMBA KABORET, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’EISMV

« Nous ne formons pas de chômeur… »

« L’école inter-états des sciences de médecine vétérinaires de Dakar (EISMV) ne forme pas de chômeur. Elle est permanemment à l’écoute des Etats membres, des entreprises formelles et informelles de la chaine de valeur de l’élevage et de la pêche, ainsi que des systèmes de protection sanitaire, pour mieux adapter ses formations initiales et continues, aux besoins de la société », a soutenu, ce matin à Dakar, Pr. Yalacé Yamba KABORET, Directeur Général de l’EISMV, face au reporter du premier journal en ligne pastoral sénégalais le www.rondelleplus.org , dans le contexte de la 22ième année ou 22ième édition de la rentrée solennelle de l’EISMV, dont le thème est axé sur : « Insécurité dans la région du Sahel et en Afrique de l’Ouest et leurs répercussions sur le pastoralisme durable ». A en croire, M. Yamba KABORET, en ces termes : « L’EISMV diversifie et élargit ses collaborations pour plus de visibilité et de reconnaissance dans le paysage académique vétérinaire régional et international et dans les milieux socioéconomiques des secteurs publics et privés de l’élevage, de la pêche et des industries des produits animaux ». Selon lui, d’ores et déjà, sachez que le corridor du bassin du lac Tchad et celui du Sahel d’Afrique de l’Ouest sont le théâtre de conflits avec le vol de bétail causant de milliers de morts et contribuant à la vulnérabilité socioéconomique des communautés pastorales, qui sont déjà impactées par la sécheresse et la désertification. Pour rappel, fondée en 1968, l’Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires, l’EISMV de Dakar, a la particularité de regrouper 15 Etats membres francophones d’Afrique subsaharienne et d’accueillir chaque année des étudiants et apprenants provenant de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe. En effet, cette diversité la soumet aux conditions de croissance et de modernisation pour aller vers l’excellence et le standard international, tout en pérennisant ses spécificités propres. Bref, des projets nationaux et régionaux d’élevage financés par la Banque Mondiale ont permis une progression des effectifs de l’EISMV à hauteur de 15% pour l’année 2018-2019. Bref, cette 22ième rentrée solennelle de l’EISMV a été marquée par la présence du Dr. Sidi Ould Salem, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication de la République Islamique de Mauritanie, doublé de son titre du Président en exercice du Conseil d’Administration (PCA) de l’EISMV.

Par Amadou Tidiane Sow
www.rondelleplus.org
A Suivre…

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer