elevage

LE PROJET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES EXPLOITATIONS PASTORALES (PDDPS) PÈSE 18 MILLIARDS DE FRANCS CFA

« Ce projet (PDDPS) bénéficiera près de 500 milles pasteurs et gros pasteurs ici au Sénégal un demi-million. Avec l’avènement du PDDPS, le PRAPS va ouvrir une troisième antenne à Tambacounda… », selon Mamadou Ousseynou Sakho (S.G au MEPA)

Le projet de développement durable du pastoralisme au sahel (PDDPS) a été identifié comme étant une opportunité d’un développement effectif, lequel pourra mettre des millions de personnes hors de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire au Burkina Faso, au Mali, à la Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Tchad, a appris mercredi matin à Dakar le reporter du journal en ligne pastoral sénégalais le www.rondelleplus.org . Ainsi, ce projet vient en complément au projet d’appui au pastoralisme au sahel (PRAPS) qui est financé par la banque mondiale (BM) et au projet régional de dialogue et d’investissement pour le pastoralisme au sahel et dans les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest (PREDIP) en cours de formulation avec l’appui financier de l’union européenne (U.E). Sous ce registre, le financement potentiel s’élève à plus de 200 millions de dollars avec pour chaque composante nationale un budget de 30 millions de dollars américains pour une durée de 5 ans. Par ailleurs, l’objectif du projet (PDDPS) est de contribuer à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables dans les régions de Saint-Louis, Matam, Louga, Kaffrine et Tambacounda. En effet, il s’agira ainsi d’améliorer durablement la productivité et la compétitivité des filières laits et petits ruminants, d’accroître la valeur ajoutée des produits d’élevage et de créer des emplois en particulier pour les femmes et les jeunes. « L’engagement financier de la banque islamique de développement (BID) pour le PDDPS s’élève à 30 079 millions de dollars américains soit environ 18 milliards de francs CFA. Ce projet (PDDPS) bénéficiera près de 500 milles pasteurs et gros pasteurs ici au Sénégal un demi-million. Avec l’avènement du PDDPS, le PRAPS va ouvrir une troisième antenne à Tambacounda pour combler le dispositif des ressources humaines, donc l’unité de coordination du projet du PRAPS seront enrichis, entre autres, d’un spécialiste en finance islamique, d’un spécialiste en chaine valeur et de deux assistants en génie rural et en passation des marchés », a soutenu, face à la presse pastorale, Dr. Mamadou Ousseynou Sakho, Secrétaire Général, au Ministère de l’Elevage et des Productions Animales (MEPA).

Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer