eco et migration

GIM-UEMOA SE CHIFFRE BIEN EN 2016 ET 2017 DANS L’ESPACE

« Grâce à ces initiatives, 55,2 millions de comptes de monnaie électronique ont été ouverts à fin décembre 2017, en progression de 51, 4% par rapport à 2016… », selon Abdoulaye Seck (S.G BCEAO)
« Le système financier de l’UEMOA est aujourd’hui caractérisé par une diversité d’acteurs bancaires et non bancaires et un fort développement de produits financiers innovants. Plus de 125 établissements financiers et environ 600 institutions de microfinance coexistent dans l’Union. Depuis plus cinq ans, nous enregistrons une croissance soutenue des services financiers via la téléphonie mobile offerts à travers 38 initiatives d’émission de monnaie électronique émanant de : 8 établissements de monnaie électronique, filiales de sociétés de télécommunications ; 2 institutions de microfinance ; et 28 banques, en partenariat avec des opérateurs de télécommunication », a soutenu ce jeudi matin à Dakar, face à la presse économique sénégalaise, Abdoulaye Seck, Secrétaire Général de la BCEAO, au cours de l’ouverture de la 6ième édition du salon monétique régional (SMR) du GIM-UEMOA, un rendez-vous économique qui se tient tous les deux dans, dont le thème de cette année 2018 est axé sur : « La digitalisation des paiements et les innovations technologiques pour le développement de l’inclusion financière ». A en croire, Abdoulaye Seck, en ces termes : « Grâce à ces initiatives, 55,2 millions de comptes de monnaie électronique ont été ouverts à fin décembre 2017, en progression de 51,4% par rapport à 2016. Près de 1,3 milliard de transactions ont été réalisées en 2017 pour un montant cumulé de 17,420 milliards de FCFA. En volume et en valeur, le taux de progression s’est établi respectivement à 75% et 51% entre 2016 et 2017. Chaque jour, 3,6 millions de transactions sont enregistrées en moyenne, pour un montant de 48,4 milliards de FCFA. Le rapport Global Findex, publié récemment par la Banque Mondiale, souligne ces progrès dans notre espace économique et monétaire où désormais, plus de 33% d’adultes possèdent un compte de monnaie électronique. Vous noterez avec moi que des efforts restent à faire pour stimuler le développement de l’inclusion financière, une frange encore importante des populations restant exclue des services financiers de base, que sont l’épargne, le crédit et l’assurance ». Par ailleurs, la stratégie régionale d’inclusion financière dans l’UEMOA vise à : « Améliorer de manière permanente, l’accès et l’utilisation, par les populations de l’UEMOA, d’une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés et à coûts abordables à 75% de la population adulte de l’UEMOA ». Selon le communiqué parvenu à notre rédaction, il est souligné que : « En 2009, la Banque Centrale a décidé de renforcer son implication dans la conduite du projet en souscrivant au capital du GIM-UEMOA et en devenant, par la même occasion, l’actionnaire majoritaire du Groupement avec 52,7% du capital qui a été porté à 9 732 780 000 de FCFA. Cette participation majoritaire devra permettre d’atteindre notamment l’un des objectifs du projet monétique initié par la BCEAO visant la promotion de l’accès des populations de l’UEMOA aux instruments de paiement électronique ». Pour rappel, le GIM-UEMOA a pour mission principale d’inciter les populations de l’UEMOA à utiliser la carte bancaire comme un instrument de paiement. Bref, le Salon Monétique Régional (SMR) du GIM-UEMOA, 6ième édition du genre, s’impose davantage comme un cadre idéal d’échanges entre les décideurs et les acteurs des différents secteurs d’activité liés à la monétique et aux technologies de l’information et de la communication. Ce rendez-vous économique incontournable réunit tous les 2 ans les banques de l’Afrique et les professionnels du métier.

Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer