Accueil agriculture ANTOINE BOUET, CHERCHEUR SENIOR DE LA DIVISION MARCHE, COMMERCE ET INSTITUTIONS DE L’IFPRI, CO-AUTEUR DE L’OUVRAGE INTITULE : « AGRICULTURE, DEVELOPPEMENT ET SYSTEME COMMERCIAL INTERNATIONAL : 2000-2015 » AVEC DAVID LABORDE, D’UN VOLUME DE 469 PAGES ET 12 CHAPITRES

ANTOINE BOUET, CHERCHEUR SENIOR DE LA DIVISION MARCHE, COMMERCE ET INSTITUTIONS DE L’IFPRI, CO-AUTEUR DE L’OUVRAGE INTITULE : « AGRICULTURE, DEVELOPPEMENT ET SYSTEME COMMERCIAL INTERNATIONAL : 2000-2015 » AVEC DAVID LABORDE, D’UN VOLUME DE 469 PAGES ET 12 CHAPITRES

par Amadou Tidiane Sow 28 mars 2018 0 commentaire
ANTOINE BOUET IMAGE

« Le commerce international peut aider à réduire l’insécurité alimentaire… »
Il y’a quelques années l’institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) et ses partenaires nationaux avaient mis sur pied une série de rencontres de haut niveau nommée rencontre stratégie et développement (RSD), une plateforme qui permettait de tenir des débats d’actualité sur des questions communes liées à la sécurité alimentaire, et à une agriculture durable. Ainsi, les RSD ont pour mission de rassembler le monde politique, des universités, des organismes de recherche, des ONG, du secteur privé, des organisations paysannes et des partenaires au développement et représentations diplomatiques accréditées au Sénégal, a appris ce Mardi soir à Dakar, le reporter du premier journal agricole sénégalais le www.rondelleplus.org, auprès des organisateurs de ce format débat basé sur des jeux de questions et réponses des acteurs du monde agricole y compris de la sécurité alimentaire. En effet, dans l’optique de redynamiser cette série de RSD et pouvoir régulièrement échanger, avec les partenaires, l’IFPRI, la direction de l’analyse, de la prévision et des statistiques agricoles (DAPSA), l’institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) et la FASEG, ont relancé les rencontres RSD dans les locaux de l’IFPRI, après une léthargie, dans le contexte du lancement d’un livre intitulé : « Agriculture, Développement, et Système Commercial Mondial : 2000-2015 ». Sous ce registre, le livre (Qui compte 12 chapitres : Ndlr) met l’accent sur la relation entre le système commercial mondial et la sécurité alimentaire, en mettant l’accent sur le Programme de Doha pour le développement de l’OMC et sur la question des instruments commerciaux et la volatilité des prix alimentaires, édité par Antoine Bouët et David Laborde en l’espace de 15 ans, c’est-à-dire, entre 2000 et 2015, d’un volume de 469 pages en version anglaise vu que leur production intellectuelle et scientifique vise le monde entier, pas seulement une zone comme l’Afrique de l’Ouest, du Centre ou la dimension sous régionale. Par ailleurs, les deux dernières décennies ont vu l’approfondissement du processus de mondialisation, alors que la pauvreté et la faim dans le monde ont été fortement réduites. Dans la foulée, le rôle de la politique commerciale internationale dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des 795 millions de personnes sous-alimentées restantes reste l’objet d’un débat intense et de longue date. « Les pays doivent coopérer quand, il y a une montée des prix. Il faut ensemble trouver des solutions, ne pas toucher les politiques commerciale. Il faut aussi être résilient pour ne pas disparaître et nous ne voulons pas disparaître », a soutenu face à la presse agricole sénégalaise, Antoine Bouët, chercheur Sénior de la division marché, commerce et Institutions de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI). A en croire, Antoine Bouët co-auteur du livre avec David Laborde, en ces termes : « le rôle précis que la politique commerciale internationale devrait jouer dans ce domaine fait l’objet d’un débat intense amorcé de longue date ». Pour lui : « Le commerce international peut aider à réduire l’insécurité alimentaire ». D’après Mme Fatou Cissé Ndiaye, Patronne du Département Pauvreté et Equité du CRES : « S’il n’y a pas une bonne maîtrise de la chaine de valeur, il y’a beaucoup de produits agricoles qui vont se perdre ». Pour rappel, le livre : « Agriculture, Développement et Système Commercial International : 2000-2015 » est consacré à l’analyse de la relation complexe entre le systéme commercial mondial et la sécurité alimentaire, dans l’ouvrage aussi, il est montré que les cours des produits de base en 2007 et 2008 se sont envolés. Bref, l’Institut International de Recherche sur les Politiques Alimentaires (IFPRI) a été crée en 1975 et emploie plus de 600 personnes dans plus de 50 pays en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Par Amadou Tidiane Sow

0 commentaire
1
Facebook Twitter Google + Pinterest

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters