Accueil environnement SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LES SOLS GONFLANTS A DIAMNIADIO DU 21 AU 22 MARS AU PROFIT D’UNE BONNE CONSTRUCTION DANS CETTE VILLE NOUVELLE ET D’AVENIR

SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LES SOLS GONFLANTS A DIAMNIADIO DU 21 AU 22 MARS AU PROFIT D’UNE BONNE CONSTRUCTION DANS CETTE VILLE NOUVELLE ET D’AVENIR

par Amadou Tidiane Sow 21 mars 2018 0 commentaire
IMAGE IKS

« Tout doit passer par une bonne étude de sol, notre rôle et notre mission, en tant que spécialistes du sol, est d’aider l’Etat à assumer ce choix… », selon Ibrahima Khalil Cissé (Expert)
La réalisation du Pôle urbain de Diamniadio est contrainte par la nature du sol qui est de nature très difficile. Aujourd’hui, les études faites par les différents sondages géotechniques des laboratoires à Diamniadio ont montré que la qualité du sol est médiocre. Ainsi, le sol est principalement composé d’argile gonflante, de marne et de calcaire alors que les sols sont à la fois, le support de l’aménagement des territoires, une ressource rare et essentielle pour leur mise en œuvre, a constaté le reporter du journal en ligne sénégalais le www.rondelleplus.org, Mardi matin à Diamniadio, dans le contexte du symposium international sur les sols gonflants, 1ière édition du genre, axé sur le thème : « Quelle approche pour la gestion des ouvrages sur les sols gonflants ? Retour d’Expériences en faveur du pôle urbain de Diamniadio », dont l’objectif principal est de sensibiliser les différents acteurs à l’image des concepteurs, des investisseurs, des entrepreneurs, des propriétaires…au caractère particulier du site en question et en particulier sur les risques de construction sur ces sols à problèmes. « S’agissant de la question de la sécurité des constructions sur les sols gonflants, il est attendu des participants, de manière plus spécifique : d’identifier les caractéristiques des sols gonflants ; de sensibiliser les acteurs sur la nécessité d’avoir une meilleure connaissance des sites de construction et de faire réaliser des études de sols, en général, et des sols gonflants, en particulier ; de proposer des orientations sur les différentes méthodes de traitement des sols gonflants ; de dresser une liste non exhaustive de techniques et technologies de réalisation d’ouvrages sur ces sols complexes », a soutenu face à la presse, Monsieur Seydou Sy Sall, Délégué Général à la Promotion des Pôles Urbains de Diamniadio et du Lac Rose (DGPU), au cours du symposium international sur les sols gonflants, qui se tient actuellement à Diamniadio (Dakar-Thiès) pour 48 heures de discussion à bâtons rompus , afin de trouver une solution face à la problématique question des sols gonflants à Diamniadio, dont tout doit se reposer par une bonne étude de sol pour mieux construire dans ce lieu d’avenir au Sénégal, réunissant plus de 300 participants y compris des experts et des ingénieurs nationaux et internationaux. A en croire, le Pr. Ibrahima Khalil Cissé Président du Comité Scientifique et Président de l’Association des Laboratoires et Bureaux d’Etudes de Géotechnique (ALBEG), en ces termes : « En effet, en tant que techniciens, nous avons été souvent interpelés sur la pertinence du choix de Diamniadio pour abriter la nouvelle ville alors que la mauvaise qualité des sols dans la zone est connue de tous. Il est vrai que le risque géotechnique doit être l’un des critères pertinents dont il faut tenir compte pour le choix d’un site pour y ériger des constructions. Mais d’autres considérations environnementales, socio-économiques, techniques, politiques, géographiques et stratégiques doivent aussi être intégrées pour le choix d’un site devant abriter un projet aussi important et stratégique qu’une ville nouvelle mais la nature du sol support est le premier critère sans lequel les autres objectifs visés dans l’érection de la nouvelle cité ne seront guère atteints ». Pour lui : « Partant de cela, notre rôle et notre mission, en tant que spécialistes du sol, est d’aider l’Etat à assumer ce choix, une fois qu’il a été fait, et à ainsi garantir la sécurité des personnes et des biens en : sensibilisant l’Etat, les développeurs et les populations sur l’importance de la maîtrise des risques liés à la construction sur cette zone, mettant en place des solutions durables par des études poussées et des transferts de compétence qui permettent un développement et une adaptation du capital humain face à ce nouveau défi technique. C’est cela, le sens de notre démarche de façon générale et l’organisation de l’événement qui nous réunit aujourd’hui en particulier ». Pour rappel, face à la problématique des sols gonflants en termes de sécurité des constructions et de coût élevé des fondations. Le Délégué Général du PUD afin de maîtriser ce risque qui peut être un frein à l’atteinte des objectifs de ce projet a dés le début, c’est-à-dire en Mai 2015, impliqué l’ensemble des professionnels de la Construction : Développeurs, Architectes, Entreprises, Laboratoires et Bureaux d’Etudes de Sols, Bureaux d’Etudes Structures, Bureaux de Contrôle, Assureurs…afin de mieux et bien construire à Diamniadio : Tous les chemins s’y mènent !

Par Amadou Tidiane Sow

0 commentaire
1
Facebook Twitter Google + Pinterest

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters