eco et migration

MAHAMMED BOUN ABDALLAH DIONNE EXCLU DES SECRETS, DES DESSOUS DE TABLE, SUR L’ACCORD DU PETROLE ET DU GAZ ENTRE LE SENEGAL ET LA MAURITANIE

« Tout a été fait dans la transparence… »
« Depuis des années, depuis que le potentiel du gaz et du pétrole a été confirmé, les services de l’Etat sénégalais, comme les services de l’Etat mauritanien, ce sont réunis à plusieurs reprises et encadrés en cela par l’expertise nationale et internationale, la meilleure pour justement négocier à ensemble, les deux partis, avec le partenaire qui a eu à faire les découvertes et c’est à la fin justement de tout un cycle, qu’il a été question de signer ce t’accord », a soutenu, vendredi soir face à la presse, Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier Ministre du Sénégal. A en croire, Mahammed Boun Abdallah Dionne, en ces termes : « Ce t’accord a été signé et l’accord a été rendu public. En tout cas le conseil des ministres ici, en ce qui nous concerne a eu à travailler sur ce t’accord et le projet j’allais dire de ratification, c’est-à-dire, le projet de loi qui permet au Chef de l’Etat de ratifier ce t’accord, et comme tout accord international avant de le ratifier, il faut que ce t’accord fasse l’objet d’un débat public et le débat public chez nous est organisé, il s’organise autour de l’Assemblée Nationale, qui est la représentation par essence du peuple sénégalais. Le texte est déjà soumis au bureau de l’assemblée nationale et je ne vois pas, aujourd’hui, pourquoi il y’a débat autour de cela, s’il y’a débat, il sera un débat organisé autour de l’assemblée nationale, et l’assemblée nationale en décidera ». Interpellé par le reporter du journal économique sénégalais le www.rondelleplus.org sur l’éventuel pourcentage que la Mauritanie va gagner, dans le contexte de la découverte du pétrole et du gaz au Sénégal, si l’on sait que les Etats gèrent leurs propres intérêts, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a argumenté : « Alors je vais vous dire une chose, 100% de zéro c’est zéro, 100% de zéro demeure zéro, moi je préfère même avoir 10% de 1 milliard que 100% de dix mille, donc pour dire que tout est relatif, 100% de dix mille c’est dix mille, 10% de 1 milliard c’est 100 millions, pour dire que donc tout est relatif. Les pourcentages, c’est relatif, faudrait-il d’abord que tout le potentiel soit confirmé et, aujourd’hui, je pense que si les experts des deux partis ont eu à travailler sur plus d’une année et qu’à la fin de l’exercice, il a été défini un pourcentage, qui respecte l’intérêt des deux partis, certainement que ce pourcentage est la logique, et une logique fondée sur des données précises, des données scientifiques. J’ai l’habitude de dire que cette affaire de pétrole et de gaz est une affaire de spécialistes. Il ne s’agit pas de discuter, de partage, de cola, non, c’est une affaire de spécialistes. Et je pense qu’il est important de faire confiance à nos Experts, aux Experts sénégalais, de Pétrosen, du Ministère, et qui ont eu à travailler de manière sérieuse sur ce type de dossier, encadrés par le gouvernement et qui ont eu également à être accompagnés par les plus grands Experts nationaux, hors gouvernement et internationaux. De même que la Mauritanie, pour qu’ensemble nous puissions aboutir à un accord qui permette l’exploitation du gaz commun que nous avons dés 2021 pour le bénéfice exclusif des deux peuples sénégalais et mauritaniens ». D’après lui : « Je pense que ces messieurs méritent de la nation, ils sont à encourager, plutôt que de penser que ces personnes, qui sont nos compatriotes et des cadres compétents ont pu quelques parts vendanger l’intérêt national, ce n’est pas le cas ». Pour Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier Ministre Sénégal : « Il n’y a pas de secrets, de dessous de table, heureusement, tout a été fait dans la transparence ».

Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer