eco et migration

BAIDY, UN JEUNE « SY » NUMERIQUE, ILLUSTRE SON TALENT D’ECRITURE DEVANT SON PAPA EL HADJ MANSOUR SY, ANCIEN MINISTRE DU TRAVAIL…

« En Route Vers l’Emergence, Le Sénégal au Défi de la Cybersécurité… », selon l’auteur (Baidy T. Sy)
Devant son Papa, El hadj Mansour Sy, Ancien Ministre du Travail, du Dialogue Social, Des Organisations Professionnelles et des Relations avec les Institutions, dans le contexte où la jeunesse numérique est entrain de creuser, fouiller, bêcher pour ne pas laisser aucune place où la main passe et repasse. Sous ce registre, Baidy T. Sy, a pris sa plume et a écrit un livre axé sur : « En Route Vers l’Emergence, Le Sénégal au Défi de la Cybersécurité…Digital et Cybersécurité, l’Afrique à l’ère de la transformation digitale… » et préfacé par l’éminent intellectuel, le Professeur Serigne Diop « Sadaakhtaa », Ancien Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Ancien aussi Médiateur de la République du Sénégal. A en croire, Baidy T. Sy, en ces termes : « Suite à l’adoption par l’Etat du Sénégal du référentiel économique et social que constitue le Plan Sénégal Emergent, je me suis posé la question à savoir : en quoi pourrais-je bien être utile ? Ainsi, je vous avoue que je n’ai pas cherché bien loin, en me disant que s’il y’a un domaine dont il ne serait pas prétentieux de ma part d’apporter une contribution pour le développement de notre pays, c’est bien la transformation numérique et la cybersécurité. D’ailleurs, ces deux points sont intimement liés car il n’y a pas de transformation numérique sans réelle stratégie de sécurité ». D’après Baidy : « En effet, le numérique qui constitue un secteur économique à part entière, dans sa dimension transversale ouvre de nouvelles perspectives à la création du savoir, à l’éducation, la diffusion de l’information, à l’industrie et offre plus d’opportunités en matière de création d’emplois et de richesses ». Pour Sy : « Malheureusement, ce numérique est aussi comme une opportunité pour les individus malveillants ou les organisations de commettre des actes délictuels ou criminels. Qui disait que l’occasion fait le larron ! Ainsi, par des attaques difficilement attribuables, sous couvert de relais involontaires (botnets) ou d’intermédiaires, nonobstant les frontières et les distances, à bas coût et à faible risque pour le cyber attaquant, on note une utilisation accrue d’internet à des fins terroristes, de propagation de fausses informations à grande échelle, d’espionnage à visée politique ou économique, d’attaques contre les infrastructures critiques à des fins de sabotage … ». Pour rappel, la cybersécurité désigne l’ensemble des lois, politiques, outils, dispositifs, concepts et mécanismes de sécurité, méthodes de gestion des risques, actions, formations, bonnes pratiques et technologies qui peuvent être utilisés pour protéger les personnes et les actifs informatiques matériels et immatériels des états et des organisations, avec comme un objectif de disponibilité, d’intégrité, d’authenticité, de confidentialité, de preuve et non-répudiation. Bref, en attendant les bonnes feuilles de l’ouvrage, bonne lecture… !
Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer