elevage

AMADOU SAMBA KANE, DIRECTEUR GENERAL DE LA LONASE

« L’Etat du Sénégal nous fait obligation de verser un certain montant pour l’amélioration de la race chevaline, cette amélioration-là passe par bien sûr l’élevage, mais passe également par l’organisation des courses hippiques… »

« Nous nous sommes réunis, aujourd’hui, au niveau de notre association, c’est-à-dire, l’Association des Loteries d’Afrique pour essentiellement revoir nos relations avec PMU France, parce que vous savez nous sommes tous partenaires de PMU France, nous organisons des prises de pari sur les courses hippiques françaises et en contrepartie naturellement nous payons des redevances à PMU France. Alors depuis, quelques temps la France à souhaiter revoir le contrat qui nous lie avec eux en nous proposant d’autres produits notamment la masse commune internationale », a soutenu, hier jeudi, face à la presse agricole, Amadou Samba Kane, Directeur Général de la LONASE, au cours d’une réunion tenue à Dakar, dont l’objectif principal est que la France souhaite sur le podium des courses que le Sénégal participe à la masse commune internationale qu’elle organise avec d’autres pays. A en croire, Mr. Amadou Samba Kane, en ces termes : « Ils nous appartenaient à nous de voir ensemble est-ce-que la masse commune internationale (MCI) nous intéresse et dans quelles conditions on va aller à cette masse commune ». D’après lui : « La lonase également participe à l’amélioration de la race chevaline parce que l’Etat du Sénégal nous fait obligation de verser un certain montant pour l’amélioration de la race chevaline, cette amélioration-là passe par bien sûr l’élevage, mais passe également par l’organisation des courses hippiques, qui sont faites ici au Sénégal et que gère le comité national de gestion (CNG) des courses hippiques ». Pour rappel, le souhait d’Amadou Samba Kane, Directeur Général de la Loterie Nationale Sénégalaise (LONASE) et Président de  l’Association des Loteries d’Afrique (ALA) est de voir que les courses hippiques au Sénégal se vendent à l’étranger.

 

                                                                                Par Amadou Tidiane Sow

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer