Accueil elevage 18IEME EDITION DE LA FIARA 2017 SENEGAL…DR. YAYA THIONGANE, DIRECTEUR DE L’UNITE DE PRODUCTION DE RECHERCHE ISRA/PROGRAMME DES VACCINS

18IEME EDITION DE LA FIARA 2017 SENEGAL…DR. YAYA THIONGANE, DIRECTEUR DE L’UNITE DE PRODUCTION DE RECHERCHE ISRA/PROGRAMME DES VACCINS

par Amadou Tidiane Sow 1 avril 2017 0 commentaire
VACCIN

« Nous sommes à 20 millions de doses de vaccins dont l’ambition est d’aller jusqu’à 120 millions de vaccins au niveau de l’Afrique… »

« Le riz stocké a une dynamique au niveau de la biochimie. Il faut tout faire pour que le riz stocké de plus de 3 ans n’entre pas au Sénégal. Chers consommateurs, si vous achetez du riz, il faut au moins sentir son odeur, si ça ne vous convient pas, il ne faut pas le consommer. Pour que le riz garde son état de plus de 4 ans, il faut bien le traiter. Nous sommes tous malades de ceux que nous mangeons. Nous devons tout faire pour manger de la qualité. Le riz local est de meilleur qualité, notre mission est de développer une agriculture durable, saine et vivrière », a soutenu, ce Samedi matin à Dakar, Alioune Fall, Directeur Général, de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), dans le cadre la 18ième édition de la Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales (FIARA), 18ième édition du genre, qui a ouvert ses portes, ce Mercredi 29 Mars 2017.

Dans le contexte de la 18iéme édition de la foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (FIARA), l’institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) dans son programme des vaccins pour une santé animale au Sénégal, dont l’objectif principal est de vacciner à hauteur de 80% le cheptel sénégalais à l’image des normes internationales, de la Mauritanie et de toute l’Afrique, a convié, ce samedi matin, au Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES) au Pavillon Sénégal, la presse agricole sénégalaise, afin de comprendre son projet des vaccins du Sénégal, au moment où le pays a un élevage très extensif et les petits producteurs souffrent à cause des maladies, qui attaquent leur cheptel. Selon Dr. Yaya Thiongane, Directeur de l’Unité de Production de Recherche à l’ISRA/PV, au sein de notre structure, il y’a plus de 30 vaccins que nous mettons à la disposition de l’Etat du Sénégal. Quand on veut lutter avec un phénomène, il faut attaquer sa cause. Nous sommes à 20 millions de doses de vaccins dont l’ambition est d’aller jusqu’à 120 millions de vaccins au niveau de l’Afrique. A l’en croire, en ces termes : « Nous avons produit aussi un vaccin, qui n’utilise pas la chaine de froid. La base de l’Isra, c’est de faire une recherche, qui répond à la demande des éleveurs, des petits producteurs, qui s’adapte à notre type d’élevage. Nous sommes entrain de développer un vaccin associé, un vaccin double, qui va lutter contre la maladie de Newcastle. Notre rôle dans la recherche est de mettre en place une veillée scientifique. En effet, le vaccin se fait avant la maladie, le vaccin son avantage est peu coûteux et il est à l’avantage du petit producteur ». « Nous développons un vaccin pour protéger les animaux, 28 types de vaccins sont en phase d’expérimentation au profit du Ministère de l’Elevage et des Productions Animales (MEPA) afin que les producteurs protègent leurs animaux », a soutenu, Alioune Fall, Directeur Générale de l’Isra. Pour lui : « le riz stocké a une dynamique au niveau de la biochimie. Il faut tout faire pour que le riz stocké de plus de 3 ans n’entre pas au Sénégal. Chers consommateurs, si vous achetez du riz, il faut au moins sentir son odeur, si ça ne vous convient pas, il ne faut pas le consommer. Pour que le riz garde son état de plus de 4 ans, il faut bien le traiter. Nous sommes tous malades de ceux que nous mangeons. Nous devons tout faire pour manger de la qualité. Le riz local est de meilleur qualité, notre mission est de développer une agriculture durable, saine et vivrière ». Pour rappel, le Sénégal a commencé à produire des vaccins depuis 1930. Bref, d’après Yaya Thiongane : « Sans la science et sa technique, l’agriculture ne peut pas se développer ».

 

                                              Par Amadou Tidiane Sow

0 commentaire
1
Facebook Twitter Google + Pinterest

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters