Accueil elevage OUMAR SOW, PRESIDENT DU RENADES A CŒUR OUVERT A THIES

OUMAR SOW, PRESIDENT DU RENADES A CŒUR OUVERT A THIES

par Amadou Tidiane Sow 22 juillet 2018 0 commentaire
RENADES OUMAR SOW IMAGE

« Nous ne pouvons pas développer le Sénégal sans l’agriculture et l’élevage… »

Dans le cadre de leur traditionnelle journée nationale de remise de géniteurs, de femelles gestantes ladoum et de bourses d’aide en élevage aux femmes et jeunes éleveurs du Sénégal axée sur la solidarité femmes et jeunes en élevage sous la houlette du réseau national des éleveurs du Sénégal (RENADES), 2ième journée du genre après celle de Jaaxaay, c’est la région de Thiès qui l’a accueilli, samedi, dont l’innovation de la journée a été la remise de la race porcine. Ainsi, la Capitale du rail est l’une des localités dominantes de cette race porcine, l’un des greniers, avec un quartier populaire (Mbour 1 : Ndlr) qui portait même le nom de « Parc Mbaam » car on y élevait cette race porcine. Sous ce registre, l’association des éleveurs de porcs du Sénégal souhaite ranger les porcs aux enclos afin d’éviter qu’ils s’égarent à la rue. « Nous devons montrer que Thiès est une position centrale de l’élevage. Nous avons accepté de soutenir le Rénades national. Nous devons croire à l’union pour renforcer nos forces, croyons à l’intégrité pour éviter notre séparation », a soutenu face à la presse pastorale, Khadim Kane, Coordonnateur de l’Antenne régionale du Rénades de Thiès. A en croire, Oumar Sow, Président du Rénades, en ces termes : « Nous ne pouvons pas développer le Sénégal sans l’agriculture et l’élevage, ce sont des secteurs vitaux, quiconque pense qu’il peut développer le Sénégal en se démarquant de l’élevage et de l’agriculture n’ira nulle part. Nous devons avoir la culture de l’élevage car c’est notre tradition y compris l’agriculture. Aujourd’hui, à Thiès, le monde de l’élevage s’est retrouvé, nous devons rester dans cette dynamique d’action ». Pour rappel, l’antenne régionale du Rénades à Thiès compte créer une sécurité de proximité pour sécuriser leur cheptel dans la région contre le vol de bétail. Bref, 9 porcs, 3.000 poussins, 3 tonnes d’aliments de volaille, 30 moutons, des enveloppes de 50.000 FCFA ont été remises à 15 associations de jeunes et de femmes, qui sont distribuées à raison de 200 poussins et 4 sacs d’aliments par association.

Par Amadou Tidiane Sow

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters