Accueil eco et migration RENOVATION DES COMPTES NATIONAUX PAR L’ANSD QUI PASSE DE 1999 A L’ANNEE 2014

RENOVATION DES COMPTES NATIONAUX PAR L’ANSD QUI PASSE DE 1999 A L’ANNEE 2014

par Amadou Tidiane Sow 13 juillet 2018 0 commentaire
MACKY SALL CICAD IMAGE

Macky Sall magnifie le travail de l’administration sénégalaise…

« Les statistiques c’est l’affaire des professionnels, on ne peut pas instaurer des polémiques au niveau des statistiques, c’est de la science, c’est des mathématiques. L’agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) donne ses statistiques d’une manière indépendante, c’est la clé de voûte, il faut renforcer les moyens de l’agence. Mon engagement est de renforcer les services statistiques, il faut que nous créons un fonds de développement de la statistique », a soutenu jeudi matin face à la presse économique sénégalaise, Macky Sall, Président de la République du Sénégal, au Centre International de Conférence Abdou Diouf à Diamniadio (CICAD), au cours de la cérémonie officielle de publication des résultats du projet de rénovation des comptes nationaux (PRCN) du Sénégal, dont le thème est axé sur : « 2014, nouvelle année de base, mesurer l’économie pour meilleur un pilotage », avec comme objectif principal de fournir des informations statistiques de qualité conforme aux normes internationales. A en croire, son Excellence le Président de la République du Sénégal, Macky Sall, en ces termes : « Nous avons une très grande administration, une administration chevronnée, je voudrais rendre un hommage aux cadres de l’administration sénégalaise ». En effet, au Sénégal on note une chute du taux de pression fiscale à environ 15-16%. Ainsi, le défi majeur est le respect de l’objectif fixé à 20% dans les critères de convergence dans l’espace UEMOA à l’horizon 2019. Selon Pierre Ndiaye, Directeur Général de la Planification et des Politiques Economiques (DGPPE), pour ce défi, il faut une nécessité de rationaliser les dépenses fiscales et de poursuivre la simplification de la fiscalité et la modernisation des administrations fiscales et douanières afin d’élargir l’assiette. Par ailleurs, l’implication en termes d’endettement, le ratio d’endettement tourne autour de 50% pour un seuil communautaire fixé à 70%. Toutefois, le ratio de liquidité « service rapporté aux recettes budgétaires » encore élevé, même s’il affiche une baisse depuis 2012, qui passe de 46,8% en 2012 à 33,7% en 2017. Pour Pierre Ndiaye : « Il y’a une nécessité de renforcer les recettes budgétaires afin d’améliorer l’indicateur de liquidité ». Pour rappel, l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) pour répondre aux normes et standards internationaux à juger nécessaire de mettre en place une nouvelle année de base des comptes nationaux du Sénégal dans le cadre du projet de rénovation des comptes nationaux (PRCN). Bref, la nouvelle année de base 2014, qui remplace celle de 1999 est établie en conformité avec le dernier manuel sur les comptes nationaux adopté par les Nation-Unies.

Par Tidiane Sow

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters