Accueil environnement RAHMATOULAYE GUEYE DIOP, MINISTRE EN CHARGE DE LA BONNE GOUVERNANCE ET DE LA PROTECTION DE L’ENFANCE ANNONCE SA DETERMINATION DE POURSUIVRE LES OPERATIONS DE RETRAIT DES ENFANTS DE LA RUE, ELLE VISE DAKAR ET SES DEPARTEMENTS

RAHMATOULAYE GUEYE DIOP, MINISTRE EN CHARGE DE LA BONNE GOUVERNANCE ET DE LA PROTECTION DE L’ENFANCE ANNONCE SA DETERMINATION DE POURSUIVRE LES OPERATIONS DE RETRAIT DES ENFANTS DE LA RUE, ELLE VISE DAKAR ET SES DEPARTEMENTS

par Amadou Tidiane Sow 10 juillet 2018 1 commentaire
RGD

« La situation des enfants nous interpelle. Leur protection nous incombe… »

« Nous sommes tous interpellés par le défi de la mobilisation pour qu’aucun enfant ne soit laissé en rade pour le développement du Sénégal, en référence au thème retenu pour cette commémoration de la Journée de l’Enfant Africain 2018. C’est pourquoi, il me plait de vous faire part de ma détermination à poursuivre les opérations de retrait des enfants de la rue dans les différents départements de la Région de Dakar », a soutenu mardi matin face à la presse, Madame Rahmatoulaye Gueye Diop, Ministre en Charge de la Bonne Gouvernance et de la Protection de l’Enfance, au cours d’une rencontre organisée par le secrétariat exécutif national de protection de l’enfant (SENPE), qui marque aussi l’ouverture des activités de la 28ième édition de la journée de l’enfant africain (JEA) et de la 30ième édition de la semaine nationale de l’enfant (SNE). A en croire, Mme Diop, en ces termes : « Plus qu’une journée, le Sénégal célèbre une semaine nationale de l’enfant (SNE). Cela nous permet d’accentuer la réflexion autour du respect des droits des enfants, dans un contexte marqué par de profondes mutations qui ont une incidence notoire sur le bien-être des enfants ». Ainsi, le thème cette année 2018 est axé sur : « Aucun enfant laissé pour compte pour le développement de l’Afrique ». D’après Rahmatoulaye Gueye Diop : « La situation des enfants nous interpelle. Leur protection nous incombe. Laquelle situation appelle aux protecteurs des droits des enfants que nous sommes, l’impérieuse nécessité de renforcer nos interventions et de conjuguer nos efforts ». Pour rappel, la Journée de l’Enfant Africain (JEA) est commémorée, le 16 juin de chaque année, en souvenir du massacre d’enfants à Soweto, en 1976, par le régime de l’apartheid d’Afrique du Sud. Bref, à travers cette initiative, l’Union Africaine (U.A) rend hommage à ces enfants et aux actions courageuses qu’ils sont entreprises pour défendre leurs droits.

Par Amadou Tidiane Sow

Vous pouvez aussi voir

1 commentaire

Louis Robert Senghor 10 juillet 2018 at 17 h 05 min

Très pertinent speech de la ministre en charge de la bonne gouvernance et de la protection de l’enfance. Toujours dans le temps de la réflexion et de l’action, Madame le ministre se donne corps et âme pour vraiment arriver à un stade de zéro enfant dans la rue. Daigne le Bon Dieu l’accompagner et l’assister dans cette noble quête afin que le Sénégal en soit promu et élevé.

Reply

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters