Accueil agriculture 72 HEURES DU CRSPAO QUATRIEME REUNION AU SENEGAL

72 HEURES DU CRSPAO QUATRIEME REUNION AU SENEGAL

par Amadou Tidiane Sow 9 juillet 2018 0 commentaire
IMAGE SEMENCE EN AO

Dakar, Capitale des semences de l’Afrique de l’Ouest…

« Pour ce qui concerne les semences, vos résultats devraient permettre aux acteurs de la chaine de valeur semence de jouer pleinement chacun à son niveau son rôle dans le processus d’approvisionnement en semence de qualité, de variétés végétales améliorées résilientes adaptées aux conditions des exploitations agricoles de notre espace régional », a soutenu lundi matin face à la presse agricole sénégalaise, Dr. Abdou Tenkouano, Directeur Exécutif du Coraf, au cours de la quatrième réunion statuaire annuelle des 72 heures du Comité Régional des Semences et Plants de l’Afrique de l’Ouest (CRSPAO). A en croire, Dr. Mohamed Abdellahi EBBE, Directeur Général de l’Institut du Sahel, en ces termes : « La mise en œuvre du règlement semencier régional harmonisé a connu des succès indéniables dans le cadre du projet semencier pour l’Afrique de l’Ouest. Ce projet arrivait à terme en 2017 n’a pas résolu tous les nombreux défis pour certaines opérationnalisations, ces défis interpellent aujourd’hui plus qu’hier tous les acteurs. Tout d’abord le comité régional des semences doit acquérir les moyens nécessaires à ses actions pour être pleinement opérationnel. La recherche des finances au plan d’action du comité régional des semences reste une priorité autour de ce plan d’action ». D’après Boubacar Dramé, Conseiller du Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural (MAER) : « La rencontre, 4ième du genre, a pour objectif de faire le point sur l’état de mise en œuvre des conclusions et recommandations issues de la rencontre de Ouagadougou de 2017, d’évaluer au niveau de chaque état membre la mise en œuvre du règlement régional semencier harmonisé et de mesurer l’opérationnalisation de l’accord de coopération en matière de semence entre les pays membres de la CEDEAO, de l’UEMOA et du CILSS. L’harmonisation permettra la libre circulation des semences dans notre espace pour le plus grand profit de nos producteurs. Il nous faut donc poursuivre la sensibilisation dans les états membres en direction des décideurs publics, politiques, mais également à l’endroit des autres partenaires ».

Par Amadou Tidiane Sow

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters