Accueil environnement 13 MINUTES CHRONO…ADAMA CISSE, LE CAMERAMAN-REALISATEUR AU SNEIPS, NARRE SON COURT METRAGE EBOLA, LE SENEGAL UN CAS

13 MINUTES CHRONO…ADAMA CISSE, LE CAMERAMAN-REALISATEUR AU SNEIPS, NARRE SON COURT METRAGE EBOLA, LE SENEGAL UN CAS

par Amadou Tidiane Sow 22 juin 2018 0 commentaire
IMAGE EBOLA LE SENEGAL UN CAS

« Performance ou miracle ? C’est cela que le film tente de répondre… »

« EBOLA, LE SENEGAL UN CAS… », est le titre du film de 13 minutes court-métrage du Caméraman-Réalisateur Adama Cissé, qui officie au service national de l’Education et de l’Information pour la Santé (SNEIPS), lancé et projeté ce vendredi matin à Dakar. En effet, tout est parti il y’a quatre ans, c’est-à-dire, en 2014 où l’Afrique de l’Ouest avait connu l’une des pires épidémies du siècle due au virus Ebola avec des conséquences socio-sanitaires néfastes. Ainsi, c’était dans un contexte où des comportements et habitudes de vies défavorables associés à des systèmes de santé peu performant avaient fortement contribué à la flambée de l’épidémie dans plusieurs régions ou zones ouest-africaine. « Au Sénégal, malgré la mise en place d’un important dispositif de prévention et d’alerte précoce, un cas a été noté en 2014. Mais il faut dire que la riposte a été rapide car ce cas importé a été parfaitement pris en charge par les autorités sénégalaises, grâce à une approche multisectorielle dans les interventions. Performance ou miracle ? C’est cela que le film tente de répondre », a soutenu face à la presse, Adama Cissé. Selon ce dernier, rappelons aussi que le lancement du film coïncide avec une nouvelle flambée de la maladie à virus Ebola en Afrique Centrale notamment en RDC comme pour nous rappeler à la vigilance. A en croire, Adama Cissé, en ces termes : « Mon objectif à travers ce film est de montrer en son et en image, les efforts consentis par le gouvernement sénégalais en général, le secteur de la santé en particulier pour gérer efficacement l’épidémie et le seul cas importé. Le titre du film EBOLA, LE SENEGAL UN CAS, ne cherche pas à montrer qu’il y’a eu un cas au Sénégal, mais plutôt à mettre l’accent sur la particularité du Sénégal, qui dans sa gestion efficace de l’épidémie représente un cas (d’école) comparé aux autres pays de la sous-région africaine ». D’après Adama : « En perspective, près de quatre ans après la guérison du seul cas déclaré au Sénégal, nous envisageons de poursuivre la documentation en allant retrouver le jeune guinéen afin de décrire plus en détail son vécu quotidien, après son retour au pays natal ».

Par Amadou Tidiane Sow

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters