Accueil agriculture L’AFRIQUE DE L’OUEST SOUHAITE LIER LES PLANS NATIONAUX DE RÉPONSE A LA RÉSERVE RÉGIONALE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

L’AFRIQUE DE L’OUEST SOUHAITE LIER LES PLANS NATIONAUX DE RÉPONSE A LA RÉSERVE RÉGIONALE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

par Amadou Tidiane Sow 15 mai 2018 0 commentaire
IMAGE MODOU MBOUP MAER

« Pour faire face aux crises alimentaires et nutritionnelles devenues structurelles dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest, nos Etats ont développé des capacités dans l’élaboration des plans nationaux de réponse à l’insécurité alimentaire. A travers ces plans, les populations vulnérables sont estimées et ciblées, les différentes formes d’assistance sont définies en fonction de la spécificité de chaque groupe cible. Dans le cadre de l’exécution de ces plans de réponse, il apparait très souvent le besoin de mobiliser des appuis de partenaires du fait de la faiblesse des ressources nationales face aux défis d’assistance des populations touchées par l’insécurité alimentaire », a soutenu lundi matin à Dakar, face à la presse agricole sénégalaise, Modou Mboup, Conseiller Technique au Ministère de l’Agriculture et l’Equipement Rural du Sénégal (MAER-SÉNÉGAL), au cours d’un atelier de lancement du processus d’accompagnement de la région et les pays à élaborer un référentiel pour faire le lien entre les plans de réponse nationaux (PRN) et l’accès à la réserve régionale de sécurité alimentaire (RRSA) de la CEDEAO, qui fait partie aussi des activités que l’union européenne (U.E) a financé à hauteur de 56 millions d’euros. A en croire, Modou Mboup, en ces termes : « Avec le processus d’opérationnalisation de la RRSA en cours, il sera à terme possible aux pays de recourir à la composante physique ou celle financière de la Réserve Régionale ». Par ailleurs, l’opérationnalisation de la réserve régionale de sécurité alimentaire (RRSA) s’inscrit dans le cadre de la stratégie régionale de stockage de sécurité alimentaire fondée sur trois lignes complémentaires de défense : la première ligne concerne les stocks de proximité, généralement mis en place et gérés par des organisations locales ou des collectivités décentralisées, la deuxième repose sur les stocks nationaux de sécurité gérés par les Etats ou cogérés par les Etats et leurs partenaires financiers, la troisième ligne est la réserve régionale de sécurité alimentaire, qui est complémentaire des deux premières. D’après Modou Mboup : « La région ouest africaine a besoin de se doter d’un plan de contingence qui constitue un outil important d’anticipation et préparation des réponses aux crises régionales ». Selon le Directeur Exécutif de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA), Monsieur Ousseini Salifou, depuis la mise en œuvre opérationnelle du projet, des acquis significatifs ont été obtenus : l’acquisition de 31 474 tonnes de céréales au profit de la réserve régionale de sécurité alimentaire (RRSA) sur 31 500 tonnes prévus par le projet de deux appels d’offres…

Par Amadou Tidiane Sow
www.rondelleplus.org

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters