Accueil Agroalimentaire APRES AVOIR REMPORTE LE PREMIER PRIX DU CONCOURS PROJETS ECONOMIQUES A LA SEMAINE NATIONALE DE LA JEUNESSE, ABDOURAHMANE BA, PDG DE TSA ET SON EQUIPE SONT A LA 19IEME EDITION DE LA FIARA AU CICES DAKAR, DU PACKAGING DE QUALITE SUR LEURS PRODUITS LOCAUX A BASE DE JUS BISSAP, BOUY, TAMARIN…PRESENTE AUX VISITEURS ET CLIENTS

APRES AVOIR REMPORTE LE PREMIER PRIX DU CONCOURS PROJETS ECONOMIQUES A LA SEMAINE NATIONALE DE LA JEUNESSE, ABDOURAHMANE BA, PDG DE TSA ET SON EQUIPE SONT A LA 19IEME EDITION DE LA FIARA AU CICES DAKAR, DU PACKAGING DE QUALITE SUR LEURS PRODUITS LOCAUX A BASE DE JUS BISSAP, BOUY, TAMARIN…PRESENTE AUX VISITEURS ET CLIENTS

par Amadou Tidiane Sow 10 avril 2018 0 commentaire
IMAGE TSA

« Ce que nous faisons chez nous, y’a pas mieux ailleurs. L’Etat doit faire en sorte que le produit, qui est de chez nous puisse rester non seulement chez nous, mais on doit le valoriser… », selon Salimata Ndoye (Chargée de la Communication de la startup A MA ZONE de Bargny)
« Dans le cadre de la 19ième édition de la foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (FIARA), nous nous intéressons à ceux que font les femmes, c’est-à-dire, leurs activités agricoles, leurs développements. Nous nous focalisons sur la production de jus des femmes, les jus dans toutes leurs variétés, comme le bissap, le tamarin…, nous misons aussi sur les céréales que font les femmes afin de les rendre visibles à travers le packaging ou l’emballage. Nous amenons ce jus d’A à Z, il s’agit de donner à ce jus des informations, là on voit que le jus est naturel, alors que le jus qui n’a pas d’emballage ou le packaging, vous n’avez pas d’informations, la raison d’être du Training Survey Agency (TSA) à la Fiara 2018, est de montrer une nette différence entre le jus bien emballé et celui qui n’a pas de packaging », a soutenu lundi matin à Dakar, face à la presse agricole sénégalaise, Salimata Ndoye, Chargée de la Communication de la startup agricole A-MA-ZONE de Bargny, une entité (branche) de la structure TSA, qui est une structure spécialisée dans le recrutement des jeunes, à l’instant basée à Sébikotane, Bargny, Yenne, Diamniadio, ainsi que toutes les zones de la localité de Rufisque. A en croire, Salimata Ndoye, en ces termes : « La structure Training Survey Agency (TSA) a constaté qu’il serait plus intéressant de regrouper des jeunes de plusieurs localités (Bargny-Diamniadio-Yenne-Sébikotane). Nous avons fait une formation, en infographie, en développement web, action commerciale…Dans la grande entreprise où nous sommes au TSA, on nous a divisé en petite entreprise, qui est la startup, nous avons appelé notre startup à ma zone parce que nous sommes des filles, au lieu de dire Amazone tout court, on s’est dit à ma zone, aussi pour montrer du doigt notre zone parce que nous, on se bat pour le lieu dans lequel nous habitons, moi j’habite à Bargny, donc je fais en sorte que les femmes qui habitent à Bargny leur travail soit mieux visualiser que les autres et les autres startups vont en faire de même. Pour être plus concrète, notre startup à ma zone vise à valoriser, promouvoir tout ce qui est local, 100% chez nous. Nous avons des jus concentrés et non concentrés à base de Bouy, Bissap, tamarin, gingembre, jujube (Siideem), nous avons aussi des jus naturels de Solom, de Solom au lait, des jus de carotte, nous avons toute sorte de variété de jus. Le prix de la bouteille de jus varie de 1500 CFA à 3500 CFA en ce moment à la Fiara ». Interpellé sur l’essor des startups qui émergent dans le secteur agricole au Sénégal, Salimata Ndoye argumente : « Au Sénégal, malheureusement les startups ne sont pas très valorisées et notre but c’est de nous faire connaître. Il y’a même pas une semaine nous avons gagné le concours de la semaine nationale de la jeunesse, ça ce n’est pas rien, je pense que c’est un grand pas vers l’avenir, c’est un grand pas de ce que nous pouvons faire pour notre pays. Nous avons gagné le prix de la semaine nationale de la jeunesse. Le plus important c’était de faire valoir notre projet afin que le Sénégal puisse voir ce que nous pouvons faire pour notre pays et que les gens au niveau national comprennent ce que nous faisons. Dès que nous entrons quelque part, la première chose à faire, c’est de dire aux jeunes arrêter de rester chez vous, de prendre vos diplômes et faire du porte à porte vers les entreprises. Nous invitons les jeunes à venir explorer le secteur agricole qui est un créneau d’avenir. Nous sommes là, je veux dire TSA, pour aider les femmes à gagner plus et mieux à travers ces produits locaux comme les jus, par exemple si une femme gagnait 100. 000 FCFA, nous faisons le tout pour qu’elle le double, c’est-à-dire, 200. 000 FCFA. Les produits que vous voyez-là ont le droit d’être exposés partout, au niveau des grandes surfaces, au niveau des hôtels. Nous avons le droit d’exposer nos produits là où les blancs exposent leurs produits. Si nous ne parvenons pas à pénétrer ou exposer nos produits à travers les pays du monde, dans ce contexte, il y’a une carence de sérénité à notre niveau peut être, nous sénégalais et sénégalaises. Par exemple, si je ne veux pas avoir de problèmes, je suis obligé d’aller voir le GIE avec qui je travaille, afin de voir comment il travaille, comment le GIE fonctionne au niveau de la propreté, même comment le GIE fonctionne au niveau de son lieu de stockage, nous au niveau du TSA, nous voyons tout avec eux. Nous avions même un produit où on est allé voir afin de comprendre son procédé. On fait en sorte que même celui (le client : Ndlr) qui l’achète après, il est sûr de ce qu’il consomme. Si j’avais un message à faire passer auprès de nos autorités, je dirais ce que nous faisons chez nous, y’a pas mieux ailleurs. Même les blancs viennent courtiser nos produits locaux en les commercialisant chez eux par exemple en France, ça veut dire que nous avons du potentiel au Sénégal. L’Etat doit faire en sorte que le produit, qui est de chez nous puisse rester non seulement chez nous, mais on doit le valoriser ».

Par Amadou Tidiane Sow

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters