Accueil Agrobusiness TROISIEME EDITION DE L’AFRICAN AGRIBUSINESS INCUBATORS NETWORK AAIN, CONFERENCE AND EXPO, DAKAR CAPITALE DE L’AGROALIMENTAIRE DU 07 AU 9 MARS 2018

TROISIEME EDITION DE L’AFRICAN AGRIBUSINESS INCUBATORS NETWORK AAIN, CONFERENCE AND EXPO, DAKAR CAPITALE DE L’AGROALIMENTAIRE DU 07 AU 9 MARS 2018

par Amadou Tidiane Sow 7 mars 2018 0 commentaire
IMAGE AGROALIMENTAIRE

« Nous avons l’eau, le soleil, la Guinée peut arroser toute l’Afrique… », selon Khady Fall Tall (Présidente AFAO)
Plus de 200 incubateurs au sein de l’African Agribusiness Incubators Network (AAIN) sont à l’écoute des jeunes africains entrepreneurs dans le secteur agricole, a constaté ce Mercredi matin à Dakar, le reporter du premier journal en ligne agricole du Sénégal le www.rondelleplus.org, au cours de la cérémonie d’ouverture officielle de la Conférence et Expo de l’AAINC3, dont le thème est axé sur : « Engagement des jeunes dans le commerce et l’investissement agroalimentaire ». Intervenant sur le sujet : « L’avenir de l’emploi des jeunes et des femmes en Afrique : Agriculture, Agro-alimentaire et Systèmes alimentaires-Perspectives et Opportunités Emergentes », Mme Fati N’zi-Hassane, Chef du Programme Compétences et Emploi pour les Jeunes (NEPAD), soutient que : « La superficie des terres agricoles africaines estimée à hauteur de 60% n’est pas exploitée ». Ainsi, le marathon débat sur l’agroalimentaire campé au profit des jeunes africains va se poursuivre jusqu’au vendredi, période à laquelle la clôture de ce forum de haut niveau est prévue. A en croire, Mme Njabulo Zwane, Vice-Présidente de l’AAIN, en ces termes : « Vous les jeunes africains, vous êtes les dividendes de notre continent, vous êtes la génération XY, vous avez montré le contraire, c’est-à-dire, le coté positif de notre secteur agricole ». Présente, au premier panel de haut niveau, en marge de la cérémonie officielle de l’AAINC3, Mme Khady Fall Tall, Présidente de l’Association des Femmes d’Afrique de l’Ouest (AFAO), a argumenté : « Nous avons l’eau, le soleil, la Guinée peut arroser toute l’Afrique. Nos atouts ne sont pas capitalisés. Il faut inviter nos gouvernants à mettre des ressources dans le secteur agricole ». Pour rappel, à l’horizon 2030 plus de 441 millions de jeunes africains seront sur le marché de l’emploi.

Par Amadou Tidiane Sow

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters