Accueil elevage LE SENEGAL VA VERS UNE SEULE ET UNIQUE TABASKI 2017

LE SENEGAL VA VERS UNE SEULE ET UNIQUE TABASKI 2017

par Amadou Tidiane Sow 1 juillet 2017 0 commentaire
IMAGE MOUTON TABASKI

« Je pense qu’on devrait pouvoir avoir une seule Tabaski, je le pense vraiment, je peux le confirmer sur la base des critères astronomiques, on sait qu’on peut avoir une seule Tabaski… », Selon Maram Kairé (Président ASPA)

Ils, les astronomes, sont depuis deux ans parmi nous, 2016 et 2017, par procédé scientifique, Maram Kairé, Président de l’association sénégalaise pour la promotion de l’astronomie (ASPA) et Compagnie (Cie) prédisent l’apparition de la lune à une date exacte notamment en période de l’Aïd El-Fitre (La Korité) ou de l’Aïd El-Kebir (La Tabaski) et le raisonnement scientifique leur donne toujours raison ces deux dernières années, c’est-à-dire, l’année 2016 et l’année 2017. « Nous rappelons, déjà une première chose, c’est que les astronomes travaillent non seulement sur la lune, mais sur les étoiles, sur le soleil, sur beaucoup de choses et ça c’est en permanence. Nous n’attendons pas juste que les fêtes religieuses s’approchent pour commencer à nous exprimer là-dessus, c’est un travail, qui est là en permanence souvent les gens l’oublient, je fais ce rappel parce qu’il y’a des personnes qui parlent du croissant lunaire uniquement à l’approche des fêtes », a soutenu, hier à Dakar, Maram Kairé, Président de l’Aspa, suite à un entretien accordé à votre canard en ligne le www.rondelleplus.org . A en croire, Maram Kairé, en ces termes : « C’est le travail des astronomes d’étudier la lune, d’étudier des autres aspects en permanence. Maintenant, par rapport à notre procédé scientifique, c’est des choses qui permettent, aujourd’hui, de déterminer les mêmes calculs, qui permettent de déterminer les heures de prières et personnes ne posent de problèmes là-dessus, ça permet également de déterminer les jours d’éclipses, éclipse de soleil, éclipse de lune…et tout ça les gens font confiance à l’astronomie. Quand on annonce des éclipses tout le monde est dans les mosquées pour prier, les Imams et tout le monde est d’accord. Par rapport, au croissant lunaire, par rapport à sa visibilité, l’astronomie aide tout simplement à éviter déjà les erreurs, que des gens ne cherchent pas une lune où il n’y a pas, que des gens n’attendent pas des informations qui viennent d’autres pays alors qu’elles ne sont pas vérifiées, tout ça c’est le rôle de l’astronomie ». Pour lui : « Le croissant lunaire ne pouvait pas être aperçu ici au Sénégal et même dans les pays qui sont à l’Est du Sénégal. Nous considérons, aujourd’hui, que le risque principal ce n’est pas de donner une fausse information ou autres, le risque principal c’est des personnes qui ne sont pas forcément compétentes sur la question qui peuvent induire en erreur d’autres personnes et de dire par exemple que j’ai vu la lune alors qu’il était impossible de voir le croissant lunaire. C’est aujourd’hui, peut-être ce qui nous pose le plus de problèmes, mais pour donner des informations fiables, nous sommes en mesure de le faire et on espère que ça puisse aider la communauté en tout cas à travailler en communion et que les fêtes puissent se faire à l’unisson ». Interpellé par le reporter du www.rondelleplus.org sur le fait est ce qu’il n’est pas temps que le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel puissent travailler ensemble sur le croissant lunaire, Maram Kairé, argumente : « C’est une initiative que nous saluerons et nous accueillerons à bras ouvert parce que c’est notre objectif, aujourd’hui, c’est d’apporter l’outil scientifique à contribution pour régler ces divergences, ce n’est pas très jolie, je pense de voir une seule et unique communauté se diviser comme ça surtout sur la base de faux témoignages et des erreurs que nous pouvons éviter. Les gens font confiance à l’astronomie quand elle fait des découvertes scientifiques, les gens font confiance à l’astronomie quand ça vient à la limite apporter la démonstration de ce qui est écrit déjà dans le coran. Mais, quand il s’agit de chercher un croissant lunaire, les gens disent que la science ne peut pas aider, c’est le domaine de Dieu, mais les gens qui ont appris le coran savent que la valeur scientifique est omniprésente, la science fait partie intégrante du coran, l’astronomie vient confirmer des choses qui existent déjà dans le coran ». D’après Maram Kairé : « Je pense qu’on devrait pouvoir avoir une seule Tabaski, je le pense vraiment, je peux le confirmer sur la base des critères astronomiques, on sait qu’on peut avoir une seule Tabaski, la date je ne peux rien dire pour le moment ». Pour rappel, des pays musulmans du monde font recours maintenant à l’utilisation du calcul astronomique afin d’éviter des erreurs. Selon Maram Kairé, Président de l’ASPA, si c’est ce le cas au Sénégal, l’astronomie donnera un calendrier même à l’avance sur toutes les dates et on pourra fêter tout ça (Les Fêtes Religieuses : Ndlr) à l’unisson.

 

                                 Par Amadou Tidiane Sow

                                 www.rondelleplus.org               

Vous pouvez aussi voir

Laisser un commentaire

All for Joomla All for Webmasters